.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Sud-ouest: Que devient le projet de construction de l’usine SOHFA à Tiankoura


La cérémonie était grandiose et très belle le 27 juin 2015 à Tiankoura, commune rurale située à environ 20 km de Diébougou le chef lieu de la province et à environ 40km de Gaoua. Cette fête avait pour objet la pose de la première pierre de l’usine SOHFA. SA (Société des Huiles du Faso) pour la production d’huile de souchet couramment appelé « pois sucré ou tiogon ».05 ans après la pose de la première pierre rien a bougé sur le terrain.Le correspondant de Bafujiinfos dans cette commune a fait le constat.

La cérémonie était marquée par de beaux discours, de prestation d’artistes, de visite de stands et mets locaux puis le dépôt de la première pierre de l’usine par madame Ini Marie Kafando, première dame de la transition du Burkina Faso.

Cette bonne nouvelle avait donné de la joie aux producteurs de souchet de la région du sud-ouest et de la commune(particulier) et un espoir d’employabilité. Cependant, plus de cinq ans après, « le fœtus est toujours resté dans le ventre de la mère. Aucun maïeuticien ou sage femme n’a pu déterminé la période probable de naissance ». La première pierre est toujours là, bien posée, rien de plus. Peut-être que Dieu viendra au secours mais en attendant, nous ne saurions douter qu’il ait des hommes et femmes capables de contribuer à la naissance de cette industrie. De même, la gestion de l’Etat étant une continuité, aucun chantier de développement ne devrait souffrir même en cas de succession des dirigeants. L’industrie reste un facteur primordial du développement.

En rappel le projet avait bénéficié du soutien moral du secrétariat permanent pour le développement de la région du sud-ouest . Le porteur du projet lui est décédé en 2017 .

Adama Sawadogo correspondant communal



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *