.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Manguiers des funérailles du secteur 4 de Gaoua : L’histoire qui se cache derrière


La place des manguiers des funérailles du secteur 4 de Gaoua est une place hautement symbolique et historique pour la ville de Gaoua. Lieu de rencontre pour les syndicats  ou de déroulement des obsèques, ce lieu date des années 1954. Ses origines et son histoire a intéressé la rédaction de Bafujiinfos.

beaucoup d’arbres plantés ,voici ce qui reste des manguiers

 

Place des manguiers ou les manguiers des funérailles ou encore piquet de grèves, ces trois appellations  désignent un seul et même endroit. Un lieu qui fait partie  des lieux symbolique de Gaoua la ville de Gaoua car servant à la fois place funéraire, culturelle, de rencontres  syndicales et de la société civile, ou de lieu de causerie.

Les témoignages indiquent qu’il a été identifié il y a soixante ans, DA  Dihinaté est un ancien du quartier. « J’avais 16 ans lorsqu’on créait cette place » .Il poursuit en affirmant que « Ces manguiers ont été planté en 1954 par Joseph Badet chef  du département de l’agriculture et agent de santé animal à l’époque».  Ce sexagénaire soutient que cela s’est fait avec l’accord du chef de terre du secteur n°4 Djoronkepte DA. Et cela après avoir tenu un jugement qui a statué sur la plantation de ces manguiers.  A la suite du jugement, les arbres plantés ont été confiés à Djoronkepte DA.

L’actuel chef de terre du secteur n°4 de Gaoua Djétarè KAMBOU est un témoin oculaire de la création de la place des manguiers des funérailles. «  Ces manguiers n’ont pas  été planté pour faire des funérailles, ce sont les blancs qui dirigeaient  le département de l’agriculture à Gaoua. C’est eux qui ont planté pour le chef du village du quartier Djindjinlin, maintenant quand quelqu’un meurt on amène le corps là-bas pour célébrer les funérailles.

Son ombrage touffu fait de cette place un endroit bien indiqué  pour les rencontres et regroupement divers.

En plus des rites funéraires  c’est le lieu attitré  de rencontre, de manifestation et de revendication pour les structures  syndicales et de la société civile.

Manguiers des funérailles, le piquet de grèves

Pour AOUE Francis Gomgnimbou président du comité régional anti-corruption du sud-ouest. La place des funérailles des manguiers « est un lieu hautement symbolique, pour le peuple lobi et c’est une vision positive d’avoir réservé cette place pour les rites coutumiers du peuple lobi ». Il affirme  que les travailleurs, des syndicats profitent  de cette place en tant qu’un lieu de ralliement par rapport aux différents mots d’ordre , grèves,   sit-in et tout ce qu’il y a comme rencontre aux activités syndicales,  « parce que non seulement c’est une place qui est au centre, il y a aussi l’ombrage,  ça fait que c’est un lieu bien indiqué pour les syndicats » .  Le  premier responsable de la confédération générale des travailleurs du Burkina section du sud-ouest Badesser DABIRE d’ajouter « Il y a d’autres lieux, nous tenons certaines de nos rencontres au siège de MBDHP (Mouvement burkinabé des droits de l’homme et des peuples  ) c’est quand il y a un mouvement de grève  que nous utilisons la place des manguiers pour nos piquets de grève ».

Les militants SYNTSHA du Poni au piquet de grève

Tous reconnaissent que les manguiers des funérailles est un lieu et symbole de Gaoua qui ne doit pas disparaître.

Le président du comité régional anti-corruption sud-ouest AOUE Francis Gomgnimbou, pense qu’il faut tout faire pour  garder jalousement  cet endroit.

 

Victorien DIBLONI. victdiblo@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Articles similaires

One thought on “Manguiers des funérailles du secteur 4 de Gaoua : L’histoire qui se cache derrière

  1. Daniel

    Merci à l’équipe de rédaction de bafujiinfos pour l’éclairage surla symbolique de ce lieu. Pour que ce lieu perdure, que les organisations syndicales cogitent et proposent des idées à la mairie pour une meilleure préservation de ce lieu.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *