.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Culture: ‹‹ Les Burkinabé ne s’intéressent pas à leur propre musique ››N-Peace-man, artiste musicien


Amoureux de la culture Burkinabè, bienvenus dans votre rubrique univers culturel. Pour ce numéro, nous vous amenons dans la région du Sud-ouest à la rencontre d’un jeune talent du nom de N-PEACE-MAN dit ENFANT SACRÉ. Combinant tradition et modernité, N-Peace-Man est l’un des meilleurs de sa génération dans la région du Sud-Ouest plus précisément à Gaoua. Sans langue de bois, il nous parle de son actualité musicale et de ses projets.


Burkinanews : veuillez s’il vous plaît vous présenter à nos chers lecteurs.

N-peace-man : Bonjour. Je suis artiste musicien. A l’état civil mon nom c’est NOUFÉ Bèbè Martial et mon nom de scène est N-PEACE-MAN qui veut dire ENFANT SACRÉ.
Quel est le genre musical que vous faites ?
Je fais du tradi-moderne. Vous trouverez dans mes chansons des sonorité à la fois modernes et traditionnelles. Mais dans le fond je suis plus à l’aise dans le traditionnel.

Certains burkinabè pensent que les artistes burkinabè ne font pas le poids face aux artistes des pays de la sous-région. Quel est votre commentaire ?
À cette question je dis simplement que ce n’est pas vrai. Parce qu’en réalité les Burkinabé ne s’intéressent pas à leur propre musique si non nous avons autant de talents qu’il y’en a ailleurs.
Avez vous déjà mis sur le marché de disques un album.
Pour le moment non, je n’ai pas encore un album sur le marché mais des single faute de manque de producteur. Des chansons que j’ai pu faire connaître à travers les nombreuses prestations que j’ai eu à faire. Le retour des mélomanes me réconforte. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou encore physiquement beaucoup de personnes m’encouragent et me félicitent. C’est sans nul doute à cause des thèmes que j’aborde qui sont d’actualité.
Que faites-vous à part la musique ?
À part la musique j’exerce une activité commerciale. Je possède une buvette dénommée CARREFOUR N-EACE-MAN. Je répare également des téléphones portables dans la ville de Gaoua.

En tant qu’un jeune artiste comment jugez-vous le showbiz burkinabè ?
Le show-biz burkinabé a beaucoup de problèmes. Les personnes pouvant faire la promotion de la musique burkinabè ne le font pas assez. Conséquence, nous ne sommes pas trop connu. En plus de cela, les producteurs se font rares. Et ceux qui existent n’en font pas assez pour promouvoir les artistes burkinabè.
Que faut-il faire pour faire bouger les lignes ?
Selon moi les dirigeants devraient porter un grand intérêt à la musique burkinabè. Cela doit être aussi le cas chez les acteurs du showbiz. Des journalistes en passant par les animateurs ou les diskjokers doivent être des ambassadeurs de la musique burkinabè.

Notre pays le Burkina est frappé par des attaques terroristes en plus de cette pandémie du covid-19.Quel est votre commentaire à ce sujet ?
Pour les terroristes aux Burkina je dirais qu’une une franche solidarité entre les FDS et la population pourraient résoudre le problème.
Quant à cette pandémie du Coronavirus, j’ai l’espoir qu’on trouvera bientôt un remède contre le Coronavirus. Je souhaite au passage un prompt rétablissement à tous les malades et je présente mes sincères condoléances aux familles éplorées.

Dernier mot à l’endroit de notre journal, Burkina news?
Il est vrai que je découvre ce journal, mais je demeure convaincu que votre plateforme à travers cette rubrique permettra de promouvoir les artistes surtout les jeunes pouces de la musique. Puisse Dieu bénir abondamment Burkina news et bon vent à toute l’équipe.
Merci.

Burkinanews



Articles similaires

One thought on “Culture: ‹‹ Les Burkinabé ne s’intéressent pas à leur propre musique ››N-Peace-man, artiste musicien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *