.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Musique: Zakaria Sawadogo dit Saw Zak met sur le marché discographique un album de 7 titres


L’ artiste musicien Zakaria Sawadogo dit Saw Zak a procédé à la sortie officielle de son deuxième album baptisé « Soré », en langue mooré qui signifie la voie. C’était ce jeudi 25 avril 2024 à l’hôtel Walwouo-Zoom (Chef Dari) à Gaoua, en présence de la presse, de ses amis et de sa famille. 

C’est dans une ambiance festive qu’a commencé la présentation du deuxième album de l’artiste musicien Zakaria Sawadogo dit Saw Zak dénommée « Soré».  A 16 h 30, le public avait déjà répondu présent à l’appel de l’artiste à l’hôtel Walwouo-Zoom (Chef Dari) à Gaoua. Plusieurs artistes sont venus des 04 coins de la région soutenir l’artiste. Saw Zak, de son vrai nom Zakaria Sawadogo, né le 1er janvier 1989 à Dagho, un village de Boussé dans la province de Kourwéogo, il est un talentueux artiste musicien et chanteur de la nouvelle génération, à la voix suave et retentissante. Après la sortie de son premier album « Dounia kô » en décembre 2016, l’artiste revient en force pour enrichir les discothèques burkinabè avec un nouvel opus, disponible à 5.000 F CFA.

Pour Jonathan Da, un des fans de l’artiste apprécie la qualité sonore, l’arrangement est très professionnel et du message véhiculer. « Ce soir nous avons pris connaissance de l’album. Les thèmes qui ont été chanté dans l’album, je pense qu’il y aura du succès si on l’accompagne », a expliqué Jonathan Da.

Explication des titres

Le nouvel opus présenté en ce jour est baptisé « Soré » en langue mooré qui signifie la voie. « Soré » est un album de 07 titres, 01 remix, chanté en français, en dioula et en mooré avec des rythmes du terroir burkinabè. L’album comporte 01 clip vidéo.

Le premier titre « Le coucher du soleil ». L’artiste nous parle de ses rêves, exhorte les jeunes à la persévérance et à rester focaliser sur leurs objectifs.

Le deuxième titre « Soré », la voie en langue mooré. Ici, Saw Zak demande aux parents de bénir leurs enfants qui, contraint par les conditions de vie décident de partir à laventure et tout en les exhortant à un retour quel que soit lissu du périple.

Le troisième titre « Sougouri », signifie pardon en langues mooré. L’artiste demande de cultiver le pardon partout où nous sommes parce que sans pardon nous ne pourrions construire un état prospère pour nos progénitures.

Le quatrième titre « Dounia Ko » passe en revue les phénomènes qui nuisent à la société humaine : les guerres, la famine, les maladies, les troubles socio-politiques, etc…

Le cinquième titre « Jeune d’Afrique », est un appel à la jeunesse africaine d’être travailleurs. C’est eux seul qui peuvent changer la situation que traverse l’Afrique actuellement. Ils doivent se revêtir de courage et de motivation afin de redonner à notre cher continent son autonomie et sa dignité.

Le sixième titre « Baobo, la recherche du gain facile en langue mooré ». Comme un adage moaga le dit : si tu dors sur la natte d’autrui tu dors par terre. C’est un appel aux jeunes artistes à ne pas se contenter des biens d’autrui. Il les invite à se battre pour l’obtention de leurs propres biens au bénéfice de la société.

Saw Zak a aussi une pensée pour les femmes. Il chante « Belle femme » pour magnifier la belle femme et les appeler à la tolérance. L’ éducation des jeunes filles nest pas en reste dans la vision de l’artiste Saw Zak. C’est le septième titre de son 2ème album. Le huitième titre est un instrumental, un remix du cinquième titre ’’ Jeune d’Afrique’’.

Après la sortie effective de l’album, Saw Zak projette une tournée nationale dans les différentes régions et une tournée internationale. L’album est disponible à 5.000 F CFA. Un album à consommer sans modération.

Da Mwin-ba-oro Mathieu




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *