.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

DIOCESE DE GAOUA : Le 10e anniversaire de son existence célébré


Le diocèse Sacré Cœur de Jésus de Gaoua a dix (10) ans. La messe de dixième anniversaire a été célébrée ce samedi 26 février 2022 par Monseigneur Modeste KAMBOU qui célèbre également son jubilé d’étain d’épiscopat. Il avait à ses côtés l’archevêque métropolitain de Bobo Dioulasso, Monseigneur Paul Yembuado  OUEDRAOGO, des délégations venues des diocèses de Banfora et Diébougou, des autorités administratives, des prêtres du diocèse et des fidèles venus des différentes paroisses pour être témoins de l’évènement.

C’est la place des ordinations qui a servi de cadre à la célébration des dix ans du diocèse de Gaoua. Cette messe du jubilé d’étain a été célébrée par Monseigneur Ollo Modeste KAMBOU évêque du diocèse. Pour lui, cette célébration « est un moment de joie et d’action de grâces. Nous voulons dire merci au seigneur qui a voulu la création de ce diocèse. Dieu nous a accompagnés pendant ces dix (10) ans. Il y a des activités qui ont été menées et nous voulons dire simplement merci au seigneur pour tout cela ». Cette messe est aussi l’occasion pour l’évêque Modeste KAMBOU de trouver auprès de son seigneur les ressources nécessaires pour continuer le combat.  « Et en disant merci, nous lui présentons aussi les défis lui demandant sa force et sa grâce pour aller de l’avant, faire mieux que les 10 années passées » a-t-il ajouté.

Cette célébration se déroule dans un contexte difficile et l’évêque n’a pas manqué de le souligner. « Nous traversons des moments difficiles, des jours sombres ». Il a évoqué entre autres le drame de Gongombiro qui a fait de nombreux morts, des décès dans les familles, de la vie chère. Mais pour lui, il n’est pas question de se réfugier dans une position fataliste. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a maintenu cette célébration pour appeler ses paroissiens à la résilience devant les épreuves. Il les a donc invités à tourner leurs cœurs vers Dieu. L’évêque a également prôné le dialogue inter-religieux afin que les différentes communautés puissent vivre en harmonie et en paix. Il a en plus invité tout le monde à venir en aide à ceux qui sont dans le besoin notamment les malades, les prisonniers et les personnes nécessiteuses.

Le plan pastoral Gaoua (PPG) 2025  a aussi été lancé officiellement au cours de cette célébration. « La pastorale est organisée avec une planification stratégique et ce plan pastoral est prévu pour durer cinq ans. Nous avons eu un premier plan qui a duré de 2015 à 2020. Maintenant nous allons avoir un autre plan de 2020 à 2025 » a explique Monseigneur Modeste KAMBOU. L’un des objectifs majeurs de ce plan est la communion. « On va inviter les communautés à créer vraiment la fraternité et la solidarité, à faire en sorte que l’évangile puisse changer les mentalités et aider les hommes à aller de l’avant » a lancé Modeste KAMBOU.

Quatorze couples de catéchistes se sont vus titularisés au cours de cette journée solennelle portant le nombre total de catéchistes du diocèse à 25 avec 794 villages à couvrir. L’un des épineux problèmes de ce jeune diocèse reste le manque de personnel (prêtres, religieuses, frères…). Cependant la communauté s’est agrandie ce jour avec le baptême de six (6) nouveaux nés.

Monseigneur Paul Yembuado  OUEDRAOGO, archevêque métropolitain de Bobo Dioulasso dit être venu dans un premier temps pour témoigner sa compassion à la population du Poni suite au drame survenu sur le site d’orpaillage de Gongonbiro dans la commune de Gbomblora. Dans un second temps, il veut être témoin de la célébration des 10 ans d’épiscopat de Monseigneur Modeste KAMBOU. Il l’a encouragé et félicité par rapport à ce qui est fait au cours des 10 ans car pour lui, il n’est pas facile d’être pionnier.

Sentiment de reconnaissance à l’Eternel

Les fidèles chrétiens sont sortis nombreux pour cette célébration. Et ce sont des sentiments de joie  et d’admiration de leur évêque qui les animent.

Pour Madame Salamata Rosemonde SOU née SOMA « Après dix ans de la création de notre diocèse c’est vraiment une joie pour nous et une fierté pour notre père évêque qui a été nommé en ce moment. Nous sommes tous dans la joie aujourd’hui. Beaucoup de choses positives se sont réalisées dans le diocèse. Et nous rendons grâce à Dieu pour cela ». François Nikièma  salue également les nombreuses réalisations qui ont été faites dans le diocèse et encourage l’évêque tout en lui souhaitant une bonne santé.

En rappel le diocèse de Gaoua a été créé le 30 novembre 2011 par le Pape Benoit XVI. Son premier évêque Monseigneur Modeste KAMBOU sera ordonné le 18 février 2012  dans son nouveau diocèse.

Dar Flavien DA



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *