.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Ramadan 2020 : La FAIB Sud-ouest vole au secours des personnes vulnérables


La fédération des associations islamiques du Burkina section du sud-ouest a offert du matériel à la maison d’arrêt et de correction et au centre hospitalier régional de Gaoua ce 16 Mai 2020. Ce don qui s’inscrit dans le cadre du jeûne musulman vise à   soutenir ces personnes vulnérables.    

Des vêtements et du savon pour les détenus de la maison d’arrêt et de correction de Gaoua, du savon et un lot de biscuits pour le centre hospitalier régional de Gaoua, c’est le geste de la fédération des associations islamiques du Burkina section du sud-ouest.

Le représentant des détenus, M.X  a  nom des pensionnaires  traduit sa reconnaissance au donateur «Vous êtes des nôtres. Vos visites et dons à notre endroit nous soulagent énormément. Notre vœu c’est que les responsables autorisent la prière le jour de la fête du ramadan ici à la prison ».  Le représentant du directeur de la maison d’arrêt et de correction de Gaoua  Nakièlè Somé Bawoulekoun  s’est réjoui  de l’acte posé par la FAIB. « C’est un don salutaire. Il sera d’un grand apport pour les détenus en cette période de jeûne et de la pandémie à coronavirus ».

Après la maison d’arrêt, cap a été mis au CHR de Gaoua. Dans ce centre de santé les patients ont bénéficié des savons et des lots de biscuits. Le coordonnateur de soins du service de la pédiatrie Don Somé s’est dit satisfait de cette action « C’est très important d’agir en synergie d’action, l’engagement de la FAIB sud-ouest est à saluer.  Ce don nous en avons besoin, car le gouvernement seul ne peut pas tout fournir, ce qu’ils viennent de nous donner. Les mamans vont utiliser pour le lavage des mains et cela contribuera à lutter contre la maladie à coronavirus ».

Pour le président de la FAIB Drissa Ouattara, en ce mois de ramadan, il est nécessaire de multiplier la solidarité en faveur des personnes démunies « nous avons jugé utile de penser d’abord aux enfants qui sont hospitalisés et penser également à nos frères qui sont à la maison d’arrêt qui n’ont pas demandé à y être. C’est une façon de leur prouver qu’ils ont notre soutien, nous leurs apportons tous les soirs de la bouillie, aujourd’hui nous sommes venus remettre ces matériels ». Ce don estimé à 615. 000 FCFA.

Victorien Dibloni



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *