.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

LE RAMADAN : « Ce n’est pas la quantité de nos pratiques qui compte….C’est la qualité »


Les fidèles musulmans ont entamé depuis le jeudi 17 mai 2018 le mois de Ramadan qui est une période de pénitence. Pour appréhender ce qu’est le Ramadan, ses prescriptions, Bajuiinfos est allé à la rencontre de Drissa Ouattara, Imam du CERFI (Cercle d’Etudes et de Recherche pour la Formation Islamique).  Dans cet entretien, l’Imam Ouattara invite les fidèles musulmans à sanctifier cette période qui est qui une prescription divine. Il invite également la jeunesse à profiter de ce moment pour grandir dans la spiritualité.

 Bafujiinfos : Qu’est-ce que le carême pour un musulman ?

Imam Drissa Ouattara : Le carême signifie en langue arabe « Siyam » qui veut dire jeûner. Jeûner, c’est s’abstenir de manger de boire et d’avoir des rapports sexuels avec sa femme dans la journée. Au delà de ces trois prescriptions que l’on voit dans le jeûne, il y a le fait de ne pas pouvoir fumer, de ne pas pouvoir aller dans les lieux de réjouissance, de s’abstenir de beaucoup de choses qui pourront gêner votre carême, qui pourront vous éloigner de Dieu puisque le moment de carême, c’est le fait de se rapprocher de Dieu. Le jeune dure 29 ou 30 jours selon l’apparition de la lune

Bafujiinfos : Est–ce qu’il y a d’autres interdits pendant ce mois ?

Imam Drissa Ouattara : Le mois de carême est un mois d’abstinence certes mais c’est la spiritualité qui domine. Quand on parle de spiritualité, il y a le fait de ne pas injurier quelqu’un, de ne pas avoir un cœur sale envers son prochain. Dans la préparation morale, il est demandé à toute personne qui voudrait jeuner de demander pardon à ses voisins, à ses parents, même à sa famille. Si durant l’année il y a quelque chose que je vous ai fait et qui ne vous a pas plus, pardonnez-moi parce que je vais entamer mon mois de jeûne.

Bafujiinfos : Le mois de ramadan nécessite une préparation, en quoi est-ce que cela consiste ?

Imam Drissa Ouattara : Pour le musulman, la préparation du mois de ramadan est une obligation pour le musulman de jeûner. Il s’agirait de faire une préparation matérielle, physique et morale avant cette période. La préparation physique consiste à faire des visites pour voir si on ne traîne pas une maladie. Il y a aussi la préparation matérielle qui consiste à préparer les nattes, les bouilloires et même la préparation financière pour s’approvisionner en vivres pour la famille et pour la communauté. Enfin, il y a la préparation morale et sociétale qui consiste à équilibrer la société parce que moi je peux avoir à manger et mon voisin n’a pas à manger alors qu’il doit jeûner. Alors, il faut que je lui vienne en aide pour qu’il puisse jeûner comme moi.

Bafujiinfos : Est-ce qu’il y a des personnes qui sont exemptées du jeûne ?

Imam Drissa Ouattara : Il y a des gens qui sont exemptés du jeûne. Il y a trois versets qui parlent du jeûne dans le Coran. Le premier verset appelle les gens à jeûner, le deuxième verset montre le mois dans lequel on doit jeûner, le jour et les gens qui doivent jeûner et le troisième verset parlent de la miséricorde que Dieu a apportée aux gens dans ce mois de jeune. En fait, quand on prend le deuxième verset, il dit qu’un certain nombre de jours, vous sont donnés de jeûner. Mais ne peuvent pas jeûner, ceux qui sont en voyage, ceux qui sont malades et les vieilles personnes  qui ne peuvent pas supporter la faim. Il y a aussi les enfants, ceux qui n’ont pas encore atteint l’âge de la puberté, ils ne doivent pas jeûner. Il y a également les femmes qui sont en situation de menstrues ou de lochies.  Elles peuvent jeûner quand cette période va passer et elles auront à compléter le nombre égal de jours qu’elles auront perdu. L’enfant ne jeûne pas même s’il le fait, c’est un entrainement, il n’est pas obligé de jeûner. La vieille personne aussi ne doit pas jeûner mais elle doit par contre choisir une nourriture compensatrice qu’elle va  offrir à un pauvre pour qu’il puisse rompre son jeune à sa place.

Bafujiinfos : Quand un musulman jeune, à quoi il s’attend ?

Imam Drissa Ouattara : Il s’attend à une miséricorde de Dieu. D’abord, c’est une recommandation de Dieu qu’il a eu à remplir parce que Dieu a eu à dire  oh vous qui croyez, vous êtes prescrit du mois de « siyam » vous êtes prescrit du jeûne comme il a été prescrit aux générations passées et partant de là atteindrez-vous la piété. Le musulman qui jeune veut atteindre la piété, il veut avoir la foi, il veut grandir dans sa spiritualité.  Pour ce faire, il doit respecter les prescriptions divines. Il doit s’attendre à beaucoup de bienfaits de Dieu et c’est cela qui le pousse à pouvoir se maîtriser, à suivre les recommandations de Dieu pour avoir ces bénéfices. On ne peut pas s’attendre à une bonne récolte si on n’a pas bien labouré son champ.

Bafujiinfos : Semble-t-il on peut raccourcir le jeune en trois jours successifs au  lieu de trente, est-ce une réalité ?

Imam Drissa Ouattara : Non ce n’est pas une réalité. Dieu a dit je vous donne trente jours pour faire le jeûne. Un certain nombre de jours, vous sont donnés, si vous voyez la lune jeûner, si vous voyez la lune rompez. Il n’y a pas d’autres recommandations

Bafujiinfos : Etes-vous satisfaits de l’engagement spirituel des jeunes de votre communauté ?

Imam Drissa Ouattara : on peut dire que c’est l’éducation qui a un peu manqué à quelque part ou bien c’est l’implantation ou l’importation de certaines cultures qui est venue balayer la culture africaine. Si non, la culture africaine va avec certaines règles de l’Islam. Quand on voit un enfant qui jeûne et qui va s’asseoir devant la télévision pour regarder les films pornographiques est-ce qu’il a jeûné ? Il faut que les jeunes reviennent à la raison. Il faut qu’ils écoutent les vieilles personnes parce que la vie, c’est l’expérience. Ceux qui sont plus âgés que nous ont plus d’expérience, il faut qu’on les écoute même si on ne va pas tout copier, il faut savoir raison garder pour certaines choses.

Bafujiinfos : Qu’est-ce que vous avez à dire aux fidèles pendant ce mois de carême ?

Imam Drissa Ouattara : Nous devons redoubler d’efforts, non seulement pour pouvoir remplir les trente jours de jeûne et rechercher surtout la spiritualité. Ce n’est pas la quantité de nos pratiques qui compte, même les prières que nous faisons, ce n’est pas la quantité qui compte, c’est la qualité. Dans cette qualité, il y a ce qu’on appelle la spiritualité. Nous devons également rechercher la paix pour notre pays parce que sans la paix nous ne pouvons rien faire. Et comme nous sommes à l’orée des examens scolaires, nous demandons à tous ceux qui ont jeûné de prier pour nos enfants qui vont bientôt aller à l’examen

Bafujiinfos : Certains musulmans dépensent beaucoup plus dans la nourriture pendant cette période de jeune.  Est-ce de l’exagération?

Imam Drissa Ouattara : Ce n’est pas de l’exagération parce que ce n’est pas la quantité dans la nourriture qu’il faut rechercher. D’ailleurs pendant cette période, on ne peut pas beaucoup manger. Quand le fidèle qui a jeûné  sort et il voit telle chose, il se dit que ça l’aiderait à la rupture du jeune donc il achète aller poser. Telle autre chose, il achète aller poser mais il ne pourra pas tout consommer. C’est du gaspillage, il faut voir ce que je peux manger, la qualité pour que je puisse rattraper l’énergie que j’ai eu à perdre pendant le jeune. Il faut aussi penser aux voisins, ce n’est parce que le voisin n’a pas jeuné à ce que vous mangez. C’est un mois de générosité. Ton voisin qui n’est pas musulman doit sentir que tu es dans un mois de générosité, il doit sentir ta générosité. C’est par là que tu peux l’amener dans ta religion si non, si tu es hostile à ce qu’il est je ne crois pas qu’il va te suivre. Ta générosité doit toucher tout le monde même les animaux. Le fait d’emmagasiner beaucoup de mets sur la table qu’on ne pourra pas manger, c’est du gâchis. Il faut chercher la qualité dans la nourriture et non la quantité.

Bafujiinfos : Votre dernier mot

Imam Drissa Ouattara : Ce qui me tient à cœur, c’est d’appeler la classe juvénile à la retenue parce que nous voyons on dit que pendant le mois de carême, on dit que Satan est attaché, c’est-à-dire qu’on voit beaucoup de gens qui viennent prier. Ils se donnent pendant ce mois mais après le ramadan c’est fini, la natte est pliée poser  on ne fait rien encore. Alors que non le mois de ramadan est venu pour te préparer. Ce que tu as fait dans le mois de ramadan, que tu puisses le continuer. Au sortir de ce mois, peut-être ta piété va grandir c’est le souhait du jeune. Si au-delà de ton jeune, tu retombes dans les mêmes  péchés, ça veut dire que tu n’as même pas fait un mois de jeune. Ce qui me tient à cœur, c’est de voir cette jeunesse grandir dans la foi et dans ce mois, grandir dans la générosité  ils doivent  voir les vieilles personnes, leur apporter à manger. Tout ce que tu enlèves ou tu fais comme bien dans ce mois, c’est multiplier n fois parce que Dieu a dit que c’est lui seul qui connait la valeur de la bénédiction qu’il donne dans ce mois. Les autres bénédictions passent par des gens mais ce mois, c’est Dieu lui-même qui les donne.

Dar Flavien DA



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *