.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

CONSEIL REGIONAL DU SUD-OUEST : la plainte relative à la réparation de la V8 définitivement retirée


Le conseil régional du sud-ouest a tenu ce vendredi 30 mars 2018, une session extraordinaire pour examiner la plainte déposée par son président   contre un acteur de la société civile à propos de la réparation du véhicule V8. A l’issue des travaux, la décision a été prise de retirer définitivement la  plainte tout en conservant la délibération portant réparation dudit véhicule.

Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour de ce conseil extraordinaire. Mais c’est le deuxième point relatif à l’examen de la plainte déposée par le PCR qui a retenu l’attention de tous les conseillers. Pour B. Marcel DA, président du conseil régional du Sud-ouest, « La tenue de cette session intervient suite à des propos outrageants sur les réseaux sociaux qui ont écorché l’image du conseil régional.  Voici pourquoi nous avons voulu tenir cette session dite extraordinaire, d’abord pour un éclairage à notre niveau et voir donc avec l’ensemble des conseillers la suite à donner à ces publications en vue de rétablir la vérité et permettre au conseil régional de redorer son blason ». Le Président dans son discours d’ouverture a estimé que ce sont les conseillers qui ont communiqué des informations erronées à ces acteurs de la société civile. Par conséquent, il recommande à chaque conseiller un usage plus pondéré des documents mis à sa disposition lors des conseils. Il a aussi souhaité le toilettage dans le milieu des associations pour y extraire les mauvaises graines. « Un constat s’impose indubitablement à l’examen du répertoire des mouvements et associations des jeunes du sud-ouest, c’est le nombre impressionnant dont environ 50%  pour le département de Gaoua. Ainsi, il conviendrait de procéder avec le concours des services déconcentrés à un toilettage de ce milieu pour y extirper si possible les mauvaises graines en quête permanente de situation conflictuelle avec les différentes structures de développement » a-t-il laissé entendre.

A l’entame du premier point de l’ordre du jour, les débats ont été houleux. Certains conseillers sont allés dans le vif du sujet en abordant la question de la réparation du véhicule  et du montant affecté à cet effet. Très vite, le PCR les a ramenés sur le sujet qui est l’amendement du procès-verbal de la dernière session. Après l’adoption du procès-verbal, le sujet tant attendu a été abordé.  Et pour planter le décor pouvant permettre de discuter sur l’examen de la plainte, Dari Anselme DAH président de la commission environnement a fait un bref compte rendu sur une réunion du bureau exécutif du conseil tenu le 9 mars dernier, rencontre qui a abouti au retrait momentané de la plainte. Dans les débats, les conseillers pour la plupart, ont noté l’inopportunité de cette plainte. Si pour certains, un procès ne rapportera rien au conseil régional, d’autres par contre ont estimé que c’est donner trop d’importance à celui qui a levé le lièvre dans cette affaire. Par contre tous ont souhaité que la plainte soit purement et simplement retirée. On retient également que la polémique subsiste quant au montant affecté à cette réparation. Certains conseillers soutiennent que la somme de 27 millions a été évoquée ce jour mais de façon verbale. D’autres par contre répliquent qu’aucun montant n’a été retenu. Dans tous les cas, la réparation du véhicule est maintenu mais pas à 28 millions comme annoncé sur les réseaux sociaux.  Cette réparation fera l’objet d’une évaluation préalable de la panne avant que le marché ne soit attribué. Le conseil a également pris trois délibérations.

On note à cette session 14 conseillers absents sur un total de 56. Avant l’entame des travaux, le conseil a observé une minute de silence en la mémoire de Tierpoo Victorien Somé conseiller régional et ancien président de ladite institution décédé brutalement le 18 mars 2018.

                                                                                                                                       Dar Flavien DA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *