.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Centre universitaire Polytechnique de Gaoua : Le restaurant désormais fonctionnel


Le gouverneur de la région du sud-ouest Tagsséba NITIEMA a procédé ce jeudi 28 février 2019 à l’ouverture officielle du restaurant du centre universitaire de Gaoua. Accompagné par le président du conseil régional du sud-ouest Marcel DAH et  le 2ème adjoint au maire de la commune de Gaoua Casimir KAMBOU, il  a saisi cette occasion pour prodiguer des conseils aux étudiants.

Après leur sortie le 21 février  pour réclamer de meilleures conditions d’études auprès des autorités de la région, les étudiants du Centre universitaire polytechnique de Gaoua ont obtenu partiellement gain de cause. En effet, ils ont  bénéficié ce jeudi 28 février 2019, de l’ouverture de leur  restaurant universitaire. Logé au sein de l’ENEP de Gaoua, les étudiants du centre universitaire polytechnique devront partager ce cadre avec les élèves- maitres.  Pour le Gouverneur qui s’est fait étudiant le temps de se faire servir un plat apprécie après dégustation.  « Je me réjouis de l’ouverture de ce restaurant. Le repas est de qualité, j’ai échangé avec mes voisins (étudiants) qui m’ont rassuré qu’au niveau de la qualité et de la quantité, ils n’ont rien à dire » a-t-il dit.

A cette cérémonie d’ouverture, il n’a pas manqué d’expliquer aux étudiants que c’est  pour faciliter leur accès aux universités et leur séjour dans ces structures que le gouvernement a pris l’engagement de doter toutes les capitales régionales de centres universitaires.  Il a invité les étudiants à cultiver la sagesse, le respect et surtout à devenir des intellectuels responsables, utiles à leur pays.Les étudiants tout en louant cette initiative ont relevé quelques difficultés à savoir, le manque d’eau de boisson une fois à table, l’insuffisance du nombre de plats servis qui est de  250  pour plus de 500 étudiants, le partage du restaurant avec les élèves -maitres de l’ENEP de Gaoua. Sié Alfred MOMO,  délégué général des étudiants du centre universitaire de Gaoua, a ajouté que les étudiants réclament au moins deux repas par jour.

MAIGA Zakaria, directeur du centre régional des œuvres universitaires de Gaoua a expliqué les difficiles conditions de mise en œuvre d’un restaurant universitaire. Il reconnait cependant que les problèmes évoqués par les étudiants sont réels.  « Pour ce qui concerne la question d’horaire pour le repas des étudiants, comme nous partageons le même restaurant avec l’ENEP nous avons décidé que les étudiants prennent leurs repas 1heure avant les élèves-maitres de l’ENEP de Gaoua, c’est-à-dire à 11 heures». Il a  précisé par rapport au nombre de plats servis que   «  c’est un quota qui est imposé à l’ensemble des restaurants des universités du Burkina Faso. Il n’y a pas un seul restaurant universitaire au Burkina ou le nombre de plats est égal au nombre d’étudiants. Avec 250 plats, le centre de Gaoua est à 48°/° d’où nous tirons d’ailleurs notre satisfaction ».  Il pense même que si une bonne organisation est mise en place, il ne devrait pas y avoir de problème avec les 250 plats journaliers. Il a aussi tenu à informer les étudiants qu’un seul repas leur est servi parce que Gaoua ne dispose pas d’abord de cité universitaire. En ce qui concerne la question d’eau, Zakaria MAIGA a signifié que dans le contrat il n’y a pas de service d’eau, mais ils travailleront avec les premiers responsables de l’ENEP à mettre des dispositifs pour leur permettre de s’approvisionner en eau de boisson. La direction du centre régional des œuvres universitaires de Gaoua envisage l’ouverture prochaine d’une infirmerie au profit des étudiants.

                                                                           Victorien DIBLONI



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *