.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Carême musulman : Le CERFI Poni donne l’exemple à travers une rupture commune


Le cercle d’étude  de recherche et de formation islamique du Poni a initié ce samedi 20 Mai 2019, une rupture commune du jeûne au CHR de gaoua.

10 jours après le début du jeune musulman, les travailleurs du public et du privé du Poni ont sacrifié à la tradition en initiant une rupture. Cette rupture a connu une forte mobilisation de ces derniers. La raison, cette  activité est une recommandation du prophète. Pour l’imam Abdoulaye Dao du cerfi, cette rupture commune est recommandation du prophète Mohammed qui assure que  celui qui offre une rupture commune recevra au centuple. Au cours de cette rupture commune, ils ont prié pour le pardon des péchés et demander au seigneur d’exaucer les prières et les vœux à lui adressées. La Zakat et la Zakat El fitr ont été expliqués aux participants à cette prière.  Le 19 Mai une journée de solidarité au centre hospitalier régional et à la maison d’arrêt et de correction de Gaoua ont été réalisée par les membres du CERFI. Le CERFI (Cercle d’Etude, de Recherche et de formation Islamique) est une association islamique de droit burkinabè. Apolitique et à but non lucratif, le CERFI a vu le jour en 1989 à Ouagadougou. Il a la particularité d’être composé essentiellement de l’élite musulmane francophone.  Le BEN est l’organe dirigeant .

Dalou Mathieu Da



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *