.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

CONFÉRENCE PÉDAGOGIQUE ANNUELLE DES ENSEIGNANTS DES CEB DE GAOUA : une pensée pour les enfants des zones d’insécurité


C’est ce mardi 1er octobre 2019 que les enseignants des deux  Circonscription d’éducation de base (CEB) de Gaoua ont entamé leur conférence pédagogique annuelle. Pendant quatre jours, ils se familiariseront à l’utilisation des nouveaux  guides pédagogiques issues de la reforme curriculaire. L’ouverture de cette conférence qui se tient à l’ENEP de Gaoua a été présidée par Casimir Kambou 2e adjoint au Maire de Gaoua en présences des autorités régionales et provinciales en charge de l’éducation.

 Après les encadreurs pédagogiques, c’est au tour des enseignants sur le terrain de tenir leur conférence pédagogique annuelle. Au sud-ouest, elle s’est déroulée du 17 au 20 septembre 2019 dans les différentes circonscriptions d’éducation de base (CEB) de la région sauf celle de Gaoua 1 et 2. En effet, la conférence avait été reportée dans les chefs-lieux de région à cause des concours directs de la fonction publique qui se déroulaient à la même période. Et c’est  ce mardi 1er octobre que se tient la conférence pédagogique annuelle des enseignants des deux CEB de la commune de Gaoua. L’ouverture est intervenue à l’ENEP de Gaoua et a connu deux interventions. Le CCEB de Gaoua2, premier à prendre la parole a salué l’esprit de sacrifice dont les enseignants font montre. Parlant des conférences pédagogiques, il dira qu’elles sont des tribunes du donner et du recevoir. Les enseignants auront à échanger quatre jours durant sur l’utilisation des nouveaux guides pédagogiques issue de la reforme curriculaire entreprise depuis 2013 avec à la clé la mise en œuvre de l’API ( Approche Pédagogique Intégratrice)  qui est une approche éclectique à savoir qu’elle intègre les expériences réussies des autres approches telles la PPO et l’APC. Elle va permettre à n’en pas douter de briser le caractère impositif de  l’enseignement magistral car s’inscrivant dans le paradigme de l’apprentissage participatif et interactif. Pour maitriser l’utilisation de ces guides, les conférenciers suivront des exposés, effectueront des travaux  de groupe avec des restitutions en plénières. Pour terminer, il a abordé la question sécuritaire en demandant d’avoir une pensée particulière pour les enfants des zones d’insécurité qui du fait de cette situation ne pourront pas reprendre le chemin de l’école à cette rentrée et les FDS  qui risquent chaque jour leur vie pour  assurer notre sécurité. A la suite d’Emmanuel DAH, c’est Casimir KAMBOU qui  a prononcé le discours d’ouverture au nom du Maire de la commune de Gaoua. Mais avant son intervention, il a demandé une minute de silence pour les acteurs et les partenaires de l’éducation rappelés à Dieu. Il a aussi évoqué la question sécuritaire. Pour lui, l’insécurité impacte négativement le fonctionnement du système éducatif.

Revenant à l’instance du jour, il dira que cette rencontre constitue un cadre d’échange, d’informations et de formation pour les enseignants. Il a aussi profité de cette tribune pour féliciter la lauréate du sud-ouest à la journée de reconnaissance à l’enseignant organisée par l’Assemblée nationale. En effet, elle a réalisé un taux de succès de 100% au CEP session de 2019 avec un effectif de 60 élèves. Pour finir, il a rappelé le taux de succès de la commune au CEP qui est de 64.18%. Ce taux est en déca des attentes et interpelle tous les acteurs a-t-il dit. Après la cérémonie d’ouverture, le Directeur régional de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle du sud-ouest, Jean Joseph SOMDA a eu un entretien avec les enseignants avec qui il a partagé un certain nombre d’informations. Il leur  a tout d’abord souhaité une bonne rentrée scolaire avant de faire quelques commentaires sur le métier d’enseignant. Ce métier est noble mais ingrat et l’enseignant est souvent mal compris des acteurs. Cependant il a invité les enseignants à ne pas baisser les bras, à travailler surtout à conserver les bons résultats que la région a pu engranger ces dernières années. Il a aussi évoqué avec eux, le cas des enseignants qui ont été redéployés dans la région. Il a invité les collègues à les accueillir.

Dar Flavien DA 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *