.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

PROJET FONDS ENFANTS ET JEUNES : La VIe phase présenté aux acteurs à Gaoua


Il a organisé le 15 mars 2019 à Gaoua, un atelier régional d’information sur la phase VI du projet Fonds Enfants et Jeunes. L’objectif de cet atelier est d’informer la centaine de participants composés des autorités des autorités administratives et politiques,  les bénéficiaires et l’ensemble des partenaires venus des quatre coins de la région du sud-ouest, du démarrage effectif des activités du projet. Il a été présidé par le Gouverneur de la région du sud-ouest, représenté par le Haut-commissaire de la province du Poni, Antoine Sylvanus Marie Doamba.

Le Projet Fonds Enfants et Jeunes entre dans sa VIe phase. Le lancement des activités de cette nouvelle phase est intervenu ce vendredi 15 mars 2019 à Gaoua au cours d’un atelier régional. Cet atelier régional d’information sur le projet a réuni les autorités administratives, les services déconcentrés de l’Etat, les collectivités territoriales, les organisations de la société civile, les ONG, les projets et programmes de développement.  La mise en œuvre de cette sixième phase du projet requiert l’implication de tous les acteurs. Pour Hamidou SEONE, coordonnateur National du projet, « En organisant cet atelier, le Fonds Enfants et Jeunes poursuit un certain nombre d’objectifs. D’abord, c’est d’informer les différents acteurs sur le bilan des phases passées. Il s’agit pour la présente phase d’informer les acteurs sur les orientations nouvelles, ensuite, avoir l’adhésion, l’implication des différents acteurs de terrain pour l’implémentation des projets parce que sans leur engagement, nous aurons des problèmes ».Le projet Fonds Enfants a intégré de nouvelles dimensions dans son programme. Une de celles-ci est la dimension jeune d’où le changement de nom du projet qui devient Fonds Enfants et Jeunes. Hamidou SEONE justifie cette nouvelle orientation. « La dimension jeune a été ajoutée à la phase VI parce que nous avons constaté que la formation professionnelle est une alternative sérieuse à la lutte contre la traite et les autres pires formes de travail des enfants. Ce que nous faisons, c’est de pouvoir amener les jeunes à s’auto-employer et nous pensons que ça peut permettre aux orphelins, aux enfants vulnérables d’entreprendre, de sortir du seuil de pauvreté ».

Pour se faire,  la phase VI va identifier deux filières porteuses,  qu’elle va supporter en amont et en aval de telle sorte que ces filières puissent constituer les leviers du développement au niveau de ses zones d’intervention de sorte à accompagner ces jeunes jusqu’à leur insertion dans l’économie de marché a ajouté le coordonnateur National du projet. Antoine Sylvanus Marie Doamba qui a présidé cet atelier au nom du gouverneur de la région du Sud-ouest a remercié le projet Fonds Enfants et Jeunes pour les actions menées au cours des cinq dernières phases. Il les a rassuré de l’accompagnement des autorités et attend des autres acteurs leur implication, leur accompagnement pour la réussite du projet dans notre région du sud-ouest. Le deuxième adjoint au Maire de Gaoua, Casimir Kambou tout en saluant l’apport du projet lors des phases passées s’engage à accompagner cette phase pour le bien des jeunes que le projet vient d’intégrer dans sa sixième phase. « Dans les phases qui viennent de s’achever, nous avons bénéficier en tant que collectivités, de beaucoup d’actions de leur part notamment dans le domaine de l’éducation à travers la constructions de salles de classes, le financement de cantines scolaires et l’appui des élèves en bourses. Il y a eu également, la lutte contre les pires formes de travail des enfants. Fonds Enfant vient d’ajouter la dimension jeune, et nous notre action c’est de  travailler en sorte qu’au sein de la population, les différents acteurs puissent être engagés pour pouvoir mettre en œuvre ces nouvelles filières qui vont être promues,ce qui va permettre à nos jeunes de se professionnaliser afin de ne pas tomber dans la délinquance ou le banditisme ».

La sixième phase du projet Fonds Enfants et Jeunes est prévue pour durer trois (3) ans allant de Janvier 2019 à décembre 2021. Il est financé par la coopération allemande à travers la KFW à hauteur de six (6) millions d’euros soit 3 milliards 900 millions de francs CFA. Il intervient dans 65 communes des régions du sud-ouest, de l’est, élargie à la province du Koulpélogo et les communes de Bittou et Garango dans la province du Boulgou, région du centre-est. Pour la VIe phase, Fonds Enfants et Jeunes compte recentrer ses activités au profit de celles qui profitent directement aux enfants et jeunes ainsi qu’aux familles des orphelins et enfants vulnérables (OEV), soutenir les initiatives de formations professionnelles des jeunes dans les filières porteuses et travailler en étroite collaboration avec PRO-Enfants. Les participants ont eu droit à la projection d’un film et des communications sur le bilan des actions des phases passées du projet dont la mise en œuvre a débuté depuis 20005 avec cinq phases qui se sont succédées jusqu’en 2018. C’est à travers également des communications que les participants ont été éclairés sur cette sixième phase du projet. Le projet Fonds Enfants et Jaunes est placé sous la tutelle technique du Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale, de la Famille et de l’Action Humanitaire.

Dar Flavien DA



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *