.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Ville de Gaoua : une première pluie fait des dégâts


   La ville de Gaoua a reçu dans la nuit du 23 au 24 février 2018, une grosse pluie. C’est la première pluie après la réalisation des infrastructures du 11 décembre. Cette pluie sonne comme le premier test sur la qualité des infrastructures du 11 décembre .Elle a causé des dégâts matériels dans plusieurs secteurs de la ville.

Les habitants des secteurs 5,4, 2 et 3 de la ville de Gaoua n’ont pas eu une nuit paisible. En effet certains citoyens ont vus leurs maisons et des murs de clôture effondrés. D’autres par contre ont lutté avec les eaux de pluies puisque leurs concessions étant inondées. Des voiries bitumées à l’occasion du 11 décembre n’ont pas résistées à la furie des eaux. Les eaux de ruissellements ayant entrainés une dégradation de ces réalisations réceptionnées à titre provisoire.

C’est une grosse pluie qui est tombée entre 00 heures et 5heures du matin. Cette pluie que les Gaoualais attendaient depuis quelques jours à cause d’une forte chaleur qui s’était installée. Malheureusement elle n’aura pas apporté que des effets positifs à la population. Ce fut un cauchemar pour certains habitants du secteur N°4 notamment ceux riverains du nouveau goudron. Ils  ont passé la nuit à lutter pour évacuer les eaux qui ont envahies leurs concessions. L’un des sinistré Famani Farma explique ce qui s’est passé « C’est la canalisation qui est le problème. L’eau n’arrive pas à s’écouler. A un certain moment, le caniveau était rempli et l’eau était obligée de se déverser sur le goudron ainsi que dans les cours qui sont aux alentours. Ces maisons qui sont aux alentours sont pleines d’eau. Le dommage est très élevé».  L’eau est toujours dans le caniveau en question aux environs de 9 heures alors que la pluie s’est arrêtée vers 5 heures. Ce caniveau devait déverser ses eaux dans un pont malheureusement, celui-ci n’est pas assez penté raison pour laquelle l’eau stagne. Et les habitants de ce secteur sont inquiets car le ciel est toujours menaçant. « Si une autre pluie s’ajoute, les autres maisons risquent de s’écrouler » a laissé entendre Farma. Il demande aux autorités de revoir le mode de canalisation avant la saison des pluies car pour lui c’est une pluie test. Et si rien n’est fait au plus vite, les dégâts seront plus importants après la prochaine pluie.

Une partie du mur de la clôture du lycée Bafuji s’est aussi écroulé. Là également, c’est le défaut de canalisation. Il n’est pas prévu un passage d’eau. Des parties des voies non aménagées ont été dégradées. Cette première pluie rappelle la nécessité d’exécuter les travaux de finition qui tardent encore. Autrement dit les ouvrages vont se dégrader plus vite que prévu.

Dar Flavien DA




One thought on “Ville de Gaoua : une première pluie fait des dégâts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *