.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

JOURNEE MONDIALE DE L’ENSEIGNANT : Forte mobilisation dans la cité de Santa


A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’éducation 2018, les acteurs de l’éducation de Niangoloko, à l’instar de leurs collègues des autres localités ont commémoré cette journée par une marche meeting. Ils  ont battu le pavé du lycée Santa jusqu’à la préfecture où ils ont remis à l’autorité communale leur plate-forme revendicative.  La mise en œuvre du protocole figure en bonne place dans cette plate-forme.

Les manifestants sont partis du lycée Santa de Niangoloko pour se rendre à la préfecture. Tout au long du trajet, les marcheurs ont scandé des slogans par rapport à la mise en œuvre du protocole d’accord signé le 27 janvier 2018 entre la CNSE et le Gouvernement : « Vive le protocole d’accord », « protocole non respecté égal année blanche »,  « Nan Lara an sara ». A la préfecture, la plate-forme revendicative a été remise au  premier responsable du département, Lassina Ouédraogo pour la transmettre à qui de droit. Dans cette note lue par Diloma Soma coordonnateur communal de la CNSE, on retient que les infrastructures éducatives sont insuffisantes d’où des effectifs élevés dans les classes, la présence de nombreuses classes sous abris précaires, l’insuffisance des vivres de la cantine scolaire. Ils ont souhaité que des dispositions soient prises pour la résolution diligente de ces questions. Les marcheurs ont également souhaité la dotation à temps du cartable minimal en qualité et en quantité, le respect des engagements pris par le gouvernement.  Le Préfet a laissé entendre qu’il transmettra ces préoccupations à sa hiérarchie.

Les manifestants sont retournés après la remise de la plate-forme au piquet de grève où ils ont échangé sur la mise en œuvre du protocole d’accord. Des jeux de société ont mis fin à la célébration de la journée de l’enseignant dans la cité de Santa. « Le droit à l’éducation c’est aussi un personnel enseignant qualifié », c’est sous ce thème que cette journée a été commémorée cette année.

Fayama Soungalo Correspondant

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *