.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Ville de Gaoua : Fin de cavale pour deux présumés malfrats


Le vendredi 19 octobre 2018, la Direction régionale de la police nationale du sud-ouest  a présenté à la presse, deux présumés bandits qui opéraient dans le vol des équipements de maisons et bien d’autres objets de hautes qualités.

Ces personnes interpellées sont soupçonnées  de vols par effraction. En effet selon le commissaire central de police de la ville de Gaoua, après les festivités du 11 décembre 2017, le commissariat central a enregistré de nombreuses plaintes de cas de vols dans les cités du 11 décembre 2017 à Tonkar , à la ‘’base canadienne’’ et autres secteurs. Face à cette situation des investigations ont été   entreprises et  ont permis de saisir un important lot de matériels des mains de ces malfrats. Il s’agit de :Quarante-sept et demi(47,5) cartons de carreaux ;Neufs postes de télévisions ; Deux (02) batteries solaires de 150 watt ; Deux matelas de deux places ;Quatre lits complets de deux places ;Des fauteuils ; Une bouteille de gaz ; Des chaises et bien d’autres matériels.

 La bande utilisait, pour ses opérations, un tricycle qui leur servait de moyen de transport.Selon le commissaire de la ville de Gaoua T. Claude KAMBOU les présumés auteurs sont tous de nationalité Burkinabé et seront conduits devant le procureur du Faso près du Tribunal de Grand Instance de Gaoua.

La Police Nationale invite les populations à l’esprit patriotique, à la collaboration avec les Forces de Défense et de Sécurité(FDS) à beaucoup plus de vigilance et à dénoncer tout comportement suspect aux services de sécurité aux numéros verts suivants : 17 (Police Nationale), 16 (Gendarmerie Nationale.

En rappelle le 26 mai 2018 un premier réseau de malfrat avait été démantelé opérant dans les cités du 11 décembre Gaoua 2017.

Sié Michael Dah



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *