.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Sud-ouest : Les écoles de la relève sportive officiellement lancées à Gaoua


Le lancement officiel des écoles de la relève sportive a eu lieu le  samedi 15 Février 2020 au stade régional de Gaoua. La cérémonie a été patronnée par le Premier Ministre représenté par Le Ministre des Sports et des Loisirs Daouda AZOUPIOU et parrainée par Laure Zongo Hien et  Sié Françis Tiolé.

Créer un cadre pour former des talents sportifs dans les 13 régions du Burkina Faso, c’est l’objectif visé par le ministère des sports et des Loisirs. Ce sont les disciplines telles le football, le handball, le volleyball et la lutte traditionnelle qui seront enseignées aux jeunes les apprenants. La formation consistera à l’assimilation de la théorie et de la pratique sur une période de 05 ans. Les meilleurs rejoindront les deux centres d’excellence qui seront construits à Bobo-Dioulasso et Ouagadougou.

Selon le Secrétaire technique de la relève sportive, Leda Geffroy Ouédraogo, les rudiments qu’ils sont en train de donner à ces enfants âgés de 10 à 12 ans, c’est notamment les fondamentaux individuels offensifs, les fondamentaux individuels défensifs ainsi que tous les fondamentaux de base en matière de technicité. « Le tout se résume en quatre points. Il s’agit des valeurs cardinales à savoir le travail psychologique, le travail de la condition physique, le travail technique et le travail tactique. Nous espérons que dans les 05 ans à venir  ces enfants sortiront cadets et nous espérons avoir une équipe nationale cadette qui pourra nous représenter dans l’échiquier international » a déclaré Leda Geffroy Ouédraogo.

               Pour le ministre des spots et des loisirs, Daouda AZOUPIOU, notre sport manque de formation à la base et ce projet vient combler ce vide qui a existé pendant longtemps. « C’est du rôle de l’Etat de s’inscrire dans la formation des enfants et de leur donner la possibilité de bénéficier de l’accompagnement nécessaire pour développer leurs talents » a martelé le ministre des sports et des loisirs Daouda AZOUPIOU. Il a indiqué qu’au fil du temps le projet sera mis en place dans les autres régions du pays et consacrer Bobo-Dioulasso et Ouagadougou aux centres d’excellence. Ces centres d’excellence  accueilleront les talents qui seront identifiés dans les régions. Le ministre se dit rassurant quant à l’atteinte des objectifs que se fixe son département. Pour lui deux centres d’excellence à Bobo-Dioulasso et Ouagadougou permettront d’atteindre un niveau de performance qui va projeter le pays dans le concert des nations de référence en matière de sport. Il n’a pas manqué de remercier les plus hautes autorités du pays, celles régionales, les enseignants, les parents d’enfants  ainsi que tous les acteurs du domaine des sports.

Le représentant des apprenants, Patrice Rouamba  dans son allocution a au nom de ses camarades exprimé les sentiments qui les animent. « Monsieur le Ministre, nous sommes non seulement content d’être dans le centre mais aussi fiers de vous pour l’opportunité que vous nous aux jeunes que nous sommes pour apprendre. Conscients de vos attentes, sous promettons de bien travailler pour que des Charles Kaboré, des Bertrand Traoré, des Fabrice Zango sortent des écoles de la relève » a-t-il dit.

La cérémonie a été parrainée par la Directrice Générale de la CARFO, Laure ZONGO/ Hien et Sié Francis Tiolé. Ils ont apporté à l’école pilote du matériel dont des maillots, des ballons et divers autres matériels sportifs et une somme de 500.000f CFA.

En rappel, c’est en avril 2019 que le conseil des ministres a adopté la politique de la relève sportive. Les acteurs  des sports espèrent qu’elle permettra au Burkina de se hisser parmi les meilleurs pays sportifs.

Lassina Coulibaly dit Lasscoul



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *