.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Sortie nationale des ENEP à Gaoua : 3014  enseignants prêt à servir la nation


La promotion 2018-2020  des élèves maîtres et maîtresses des écoles nationale sont en fin de formation. La cérémonie de sortie s’est déroulée le samedi 18 Juillet 2020 à l’ENEP de Gaoua sous la présidence du gouverneur de la région du sud-ouest et de Monseigneur Kussiélé Der Raphael Dabiré parrain  de la sortie.

 

Sur 3260 stagiaires, 3014  des huit ENEP seront dans les classes à la rentrée prochaine. Pour  Laurent Kaboré  Délégué de la promotion des ENEP 2018-2020 l’instant est solennel « C’est avec beaucoup de satisfaction que nous sommes heureux d’intégrer la famille des enseignants après deux ans de formation. Être enseignant est un métier contraignant et aussi noble ». M Kaboré a saisi l’occasion pour inviter les premières autorités à mettre tout en œuvre  pour leur mandatement et l’organisation des tests d’intégration.

L’éducation est la base de tout développement, a dit Kusiélé Der Raphael Dabiré évêque de Diébogou parrain  de cette cérémonie. Pour lui  le choix qui a été porté sur sa modeste personne, est une surprise et aussi un honneur « Dans les pays développés, les nations  qui sont en avance sur nous c’est d’abord grâce à l’éducation.» Il  a poursuivi e relevant le rôle primordial de l’enseignant.  « les premiers éducateurs, c’est la famille, le père et la mère et il y a l’enseignant du préscolaire et du primaire . Ils ont un rôle primordial, l’enseignant du primaire est celui qui façonne l’enfant dès le bas. Si cette étape est ratée, il est difficile de pouvoir construire quelque chose de solide».

Des réformes en cours

La chargée de mission du ministre de l’éducation nationale de Ouattara/Traoré Djènèba affirme que les ENEP sont actuellement en mutation «  Le processus est déjà enclenché on attend la finalisation. Comme élément de réforme qu’on peut déjà donner c’est la formation des éducateurs des jeunes enfants à l’ENEP de Gaoua et celle de Loumbila, ils sont actuellement en formation et ils  sortiront bientôt ». Selon elle, la reforme concerne le niveau,  parce que  dans  le statut valorisant il est  décidé  que le recrutement des élèves maîtres se fasse avec le BAC. «  ça aussi c’est un autre processus mais ce n’est pas totalement mis en œuvre, il est  enclenché ». Elle exhorte les nouveaux enseignants a une prise de conscience, à plus de responsabilité afin  de réussir leur mission.

Au cours de la cérémonie, les meilleurs des huit écoles de formation ont été récompensés. Ils ont reçu entre autres , des ordinateurs, des foyers à gaz . Les majors de chaque ENEP sont repartis chacun avec une moto.   C’est par la coupure du ruban du bâtiment administratif abritant les services de l’ENEP de Gaoua et la plantation symbolique d’arbre qui marquent la fin de la cérémonie.

Victorien DIBLONI



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *