.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Région du Sud-ouest  : Le HCRUN a échangé avec les forces vives


Dans le cadre de ses activités de sensibilisation, le Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité Nationale (HCRUN) a rencontré ce vendredi 29 juin 2018 à Gaoua, les forces vivent de la région du Sud-ouest. Au cours de cette rencontre, le président Bazomboué Léandre Bassolé, entouré de ses collaborateurs, a présenté les missions et les activités de son institution. Il a fait l’état des lieux des dossiers en cours de traitement. Il a aussi échangé avec les forces vivent de la région sur leurs préoccupations.

La région du Sud-ouest est la cinquième et  dernière étape de la première  tournée  de sensibilisation du  HCRUN  initié du 25 au 29 juin 2018  dans cinq régions du Burkina Faso. À Gaoua, c’est la salle de conférence du conseil régional  qui a servi de cadre d’échanges entre la délégation du HCRUN et les forces vivent de la région.

Selon son président Bazomboué Léandre Bassolé, l’institution est née sous le régime de transition qui a identifié la réconciliation nationale comme un défi majeur pour l’avenir du Burkina Faso. En effet, le HCRUN est une autorité administrative indépendante dotée de la personnalité juridique et d’une autonomie financière. Il a pour mission principale de créer les conditions favorables à la réconciliation, l’unité nationale et à la cohésion sociale et de mener des activités de sensibilisation et d’information des populations sur ses missions et son fonctionnement. La  vision du HCRUN se résume en un credo : « vivre ensemble dans la vérité, la justice, au sein d’une nation réconciliée avec elle-même. »

Pour l’exécution de ses missions, l’institution doit assurer le traitement des dossiers déjà enregistrés. Elle doit y apporter des solutions appropriées, rechercher et situer les responsabilités des crimes et toutes autres violations graves des droits humains à caractère politique non encore élucidés de 1960 à 2015. À Gaoua, la plupart des questions ont tourné autour de l’exécution des missions du HCRUN, du cas des victimes du terrorisme et celui des déflatés de 1997 du CRPA du Sud-ouest.

La région du Sud-ouest est la dernière étape de la première tournée de sensibilisation du HCRUN. Pour le président, le bilan est satisfaisant : « C’est une première sortie, les préoccupations sont pratiquement les mêmes que nous avons rencontrées à Koudougou, Dédougou, Bobo, Banfora et ici aujourd’hui à Gaoua. Elles touchent aussi bien à l’éducation, à la santé, au foncier, à l’administration qu’à la justice. Donc nous disons qu’il faut travailler à corriger toutes ces injustices. Nous avons besoin d’aller à un travail de fond qui ne laisse de côté personne, parce que toute notre société est concernée. »

Cette tournée de sensibilisation du HCRUN est financée par le Programme des Nations Unies pour le Développement(PNUD).

 

Joseph SOME



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *