.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

 PAFA-R4 : bilan à mi-parcours jugé satisfaisant  


L’unité de coordination régionale du Projet d’Appui aux Filières Agricoles, PAFA-R4 a tenu le vendredi 2 octobre 2020, un atelier bilan de mise en œuvre de son programme d’activités de l’année écoulée. L’atelier qui a eu lieu dans la salle de conférence de l’auberge du 11 décembre de Gaoua a regroupé les services techniques qui accompagnent le projet dans sa réalisation et les faîtières bénéficiaires.

Les participants à l’atelier bilan du PAPFA

79%, c’est le taux de réalisation physique des différentes activités programmées dans les trois composantes du Projet d’Appui aux Filières Agricoles (PAPFA-R4). Ce programme d’activités a été exécuté de Mars au 30 septembre 2020 à travers trois composantes. La composante « A » réalisée à 59,46% vise l’amélioration de la productivité et de la production agricole ; la composante « B » consiste à l’appui à la valorisation et la commercialisation des produits agricoles, elle a été réalisée à 24,23%. La composante « C » est le suivi-évaluation et gestion des savoirs avec un taux de réalisation de 16,31%. Quant au taux global d’exécution financière, il est de 52%.

Pour les responsables de l’unité de coordination du projet au niveau du Sud-ouest, même si les résultats sont satisfaisants, des difficultés ont cependant entravé la mise en œuvre des activités de 2020. Il s’agit des mesures restrictives liées à la maladie à coronavirus. Elles ont entraîné le ralentissement des activités et la revue du plan de travail et le budget annuel (PTBA).

Adama KAFANDO, chef du projet PAFA-R4sud-ouest

Selon le chef d’antenne du projet PAFA-4R au niveau de la région du Sud-ouest, Adama Kafando, « Après avoir relevé les défis de l’année 2020 qui étaient pour nous d’enrôler les bénéficiaires de nos investissements et de nos financements de l’année 2021, il s’agira donc en 2021 de financer deux générations de sous-projets d’accès au marché pour permettre aux gens de produire environs 1500 ha. Nous allons les accompagner pendant trois ans en termes d’intrants, d’équipements et de main-d’œuvre. Les basfonds, ça fera en gros 450 ha et les autres culture 1000 ha. »

Les bénéficiaires se disent satisfaits de la mise en œuvre de ce projet. Le président de la chambre régionale d’agriculture du Sud-ouest, Dieudonné SOME salue l’acquisition de 08 tracteurs au profit des producteurs de la région. « Pour la région, c’est quand même beaucoup. Au niveau des sous-projets d’accès au marché, on se retrouve avec 132 organisations qui bénéficient d’un paquet d’appui conseil, d’intrants subventionnés à 80% par le projet, je crois que c’est quand même intéressant pour nous » déclare Dieudonné SOME.

Le directeur provincial de l’Agriculture, des Aménagements hydro-agricoles du Ioba, Placide HIEN  a laissé entendre que sa province en plus de bénéficier de deux tracteurs a vu 10 projets sélectionnés au profit des groupements et associations de producteurs. « Aussi, pour le volet aménagement, le Ioba a environ 13 sites qui sont retenus, il y a matière à satisfaction » a-t-il indiqué.

Cependant le président de la chambre régionale d’agriculture du Sud-ouest Dieudonné SOME trouve que des efforts restent à faire. Ces efforts devraient être orientés sur la formation des producteurs en terme d’organisation pour aller vers l’autosuffisance alimentaire a suggéré Dieudonné SOME.

Pour Adama KAFANDO, le projet prend en compte tous ces aspects dans ses prévisions. « Nous allons sélectionner cette année au moins 4 organisations faîtières que nous allons financer à hauteur de 32.000.000 de francs CFA. Il peut également avoir l’acquisition d’équipements, tels que les tracteurs, les batteuses, les décortiqueuses et autres« .

La mise en œuvre du Projet d’Appui aux Filières Agricoles, PAFA couvre la période 2020 – 2025. Le projet vise à contribuer à la réduction de la pauvreté et de stimuler la croissance économique dans les régions ciblées.

Lassina COULIBALY



Articles similaires

One thought on “ PAFA-R4 : bilan à mi-parcours jugé satisfaisant  

  1. Bidiga

    Merci de nous informer, mais je trouve que l’article a trop d’incohérence, surtout les chiffres et le nom du DP Ioba.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *