.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Nani PALE et son Balafon : Une histoire qui continue jusqu’à la tombe  


 

Célèbre auteur compositeur, saxophoniste, poète et balafoniste lobi, Nani PALE et ses œuvres ont fait le tour du monde. De nos jours, Nani PALE du fond de sa tombe, continu de jouer son balafon à Niobini au secteur 8 de Gaoua.

S’il existe un homme qui a marqué la culture des peuples du  Sud-ouest, il s’agit bien de Nani PALE à travers sa musique. Auteur compositeur ; chanteur et grand balafoniste lobi,  Nani PALE n’est plus et on en parle peu si ce n’est pas que sa musique qui le révèle au plus grand public. Aujourd’hui Un mausolée construit au secteur 8 de Gaoua avec l’effigie de Nani PALE en train de jouer son balafon, fait la fierté de tous et est devenu un lieu de tourisme.

Le président de l’association Sansan Firmin Da

Pour le directeur provincial de la culture des arts et du tourisme du Poni, Yves Philippe OUEDRAOGO, ce mausolée refait surface la vie et les œuvres de Nani PALE. Il indique par ailleurs que : «  Nani PALE est un partisan de la paix et ses chansons le disent d’elles mêmes. C’est vraiment dommage qu’il nous a quitté très tôt. Néanmoins, des actions sont en court à travers l’organisation d’un festival pour mieux faire connaitre l’artiste. Aussi, la direction provinciale de la culture des arts et du tourisme du Poni a émis le souhait de faire une compilation de ses meilleurs chansons afin que chaque jours on se rappel de lui qu’il a été un artiste hors pairs. » Ini KAMBIRE, la fille ainée et l’unique  enfant en vie  de Nani PALE se réjouit également de se mausolée construit en mémoire de son père. Elle nous confie ceci : «  Mon père avant de mourir nous a dit que s’il venait à mourir, d’attraper ses mains et jouer par trois fois le balafon avant de commencer à pleurer ; et c’est ce qui a été fait avant qu’on ne commence ses funérailles. Ce mausolée aujourd’hui construit fait de mon rêve une réalité. Même si je ne suis plus de ce monde, mes enfants sauront où a été inhumé leur grand- père et c’est une grande joie pour moi. »

C’est sur initiative de l’association Fô-yiir que le ministère de la culture a construit le mausolée Nani Palé en 2017. Pour son président Sansan Firmin Da, l’érection d’un mausolée est une justice faite à ce grand homme « Notre objectif c’est de valoriser la culture des peuples du sud-ouest et ses hommes. Depuis la création de notre association nous avons jugés nécessaire de faire quelque chose pour rendre hommage à Nani Palé. C’est ainsi que nous avons proposé la construction d’un monument. Lorsque nous avons approché Tahirou Barry, il n’a pas trouvé d’inconvénients » ajoute-t-il. M. Da affirme que c’est une satisfaction totale  pour lui et ses membres et surtout de savoir que l’œuvre construite suscite un enthousiasme au sein de la population. « C’est une fierté pour nous membres de l’association. Chaque jour le mausolée reçoit des visiteurs qui viennent de partout ».

 PALE Konfaté dit Nani, le balafoniste hors pairs

Nani PALE, de son vrai nom PALE Konfaté est né en 1925 à Ponélatéon, un village du sud-ouest du Burkina Faso. Il a fait son enfance à Dobèna puis sa jeunesse à Gaoua au secteur 8 avant de s’en aller à l’aventure. Sa carrière musicale lui a valu des tournées à l’internationale. Nani PALE, contrairement à ce que pensent les gens n’est pas né aveugle : «  C’est la méningite qui a rendu Nani PALE aveugle. » nous a confié Parfait KAMBOU un membre de la famille de Nani. Aujourd’hui Nani PALE compte plus de cent compositions musicales et son balafon qui le servait d’instrument de musique se trouve comme objet de tourisme exposé au musée des civilisations des peuples du Sud-ouest à Gaoua. Décédé en 1982, le célèbre balafoniste Nani PALE n’est plus mais la préservation et la pérennisation de ses œuvres demeurent un défi.

Sansan Bertin SIB

tinosbs@gmail.com

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *