.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

MISERICORDE DIVINE A DIEBOUGOU : les fidèles catholiques ont prié pour la paix


Une semaine après Pâques, les fidèles catholiques se sont retrouvés du 7 au 8 avril 2018 à Diébougou sur «la colline des béatitudes» pour célébrer la miséricorde divine. Ils sont venus de tous les diocèses du pays pour adorer Dieu et lui présenter leurs intentions de prières. Confession, veillée de prière, témoignage, adoration étaient au menu de cette veillée. Après la messe du matin célébrée par Monseigneur Paul Ouédraogo, évêque de Bobo Dioulasso, quelques fidèles témoignent.

 

Emile Yelkouni catéchiste à Kampti

«C’est depuis 2005 que je suis à Kampti mais c’est ma première fois de prendre part à ce pèlerinage. C’est merveilleux, c’est un lieu de prière, il y a beaucoup de grâces. Si tu as la foi, tu en recevras. Je suis venu chercher la grâce de Dieu. J’ai prié pour la paix dans notre pays, dans ma famille. Que Dieu m’accorde ce que je suis venu chercher.

Fulgeance Somé Agent d’agriculture à la retraite à bouroum-bouroum

«La miséricorde divine, c’est un moment où l’on acquiert beaucoup de grâces du seigneur. Comme lui-même l’a dit, à cette nuit de la miséricorde divine, toutes ses entrailles sont ouvertes et toutes les grâces sont accordées à tous ceux qui viennent vers lui, tous ceux qui se confessent et communient. Donc, je suis venu pour  acquérir les grâces et cheminer vers le seigneur qui est Dieu vivant et ressuscité. J’ai demandé la miséricorde de Dieu pour la réussite de mes enfants particulièrement ceux qui sont en classe d’examen. Il y a un qui s’achemine vers le ministère sacerdotal. Que Dieu achève ce qu’il a commencé »

Joëlle Coulibaly/Dabiré du diocèse de Gaoua

C’est une démarche de foi. Je suis venue avec beaucoup d’intentions. J’ai prié pour la paix dans notre pays, dans ma famille, la paix dans les cœurs. Pour que ce pèlerinage puisse continuer dans la sécurité, on doit continuer d’aménager le coin, et continuer de renforcer la sécurité. Il y en a qui viennent pour prier et d’autres qui viennent pour le tourisme. On ne peut pas les empêcher. Ce qui fait plaisir, c’est qu’avec ce monde, on n’a jamais appris qu’il y a eu un problème sur cette colline. Je crois que c’est ce qui encourage les gens à venir»

Richard Kambiré catéchiste V2 Walala diocèse de Diébougou

«Je suis venu à la miséricorde divine pour prier Dieu. J’ai demandé à Dieu de me donner la paix. Cette année, j’ai subi une opération. Dieu m’a sauvé, je suis venu le remercier. Tout s’est bien passé. Il ya des gens qui sont venus pour se promener et faire du bruit. Il y a aussi des gens qui se sont concentrés et qui ont bien prié»

Nadine Somé  du diocèse de Bobo

«Je suis venu de Bobo pour rendre grâce à la vierge Marie pour ses bienfaits. L’année passée, j’étais venue lui demander  de me donner un bon mari. J’ai été exhaussée. C’est pourquoi je suis venue la remercier. La prière s’est bien passée. On a eu des bénédictions, on a vu des merveilles, on est en joie, on retourne avec la paix»

Boniyélé Monique Somé du diocèse de Bobo

«L’année passée, j’étais venue prier la vierge Marie pour qu’elle me donne la santé car j’étais permanemment malade. Maintenant je me porte mieux. Je lui ai apporté des bougies pour lui dire merci. Cette année, je lui ai demandé de me donner un mari »

Dar Flavien Da



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *