.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Mesures d’accompagnement dans la lutte contre le Covid-19 : Les Gaoualais  s’expriment


Dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus, le Président du Faso a dans son discours le 20 mars 2020 annoncé un certain nombre de mesures. Elles sont relatives à l’instauration du couvre-feu, à la fermeture des marchés et autres lieux de vente. Depuis lors, la population s’attend à l’annonce de mesures d’accompagnement et c’est chose faite ce jeudi 2 avril 2020. Dans sa seconde adresse à la nation,  des mesures sociales ont été prises par le Président du Faso Roch March Christian KABORE en faveurs des populations vulnérables. Parmi les mesures annoncées, il y a la prise en charge de la consommation des factures d’électricité et de l’eau de avril à juin, la suspension des loyers et droits de place au niveau des marchés et yaars et plusieurs autres mesures.

Deux semaines après son adresse à la nation, le Président du Faso a annoncé des mesures sociales d’accompagnement à l’endroit des populations vulnérables.  Plusieurs mesures ont été prises parmi lesquelles on peut retenir : la prise en charge de la consommation des factures de la SONABEL et de l’ONEA  de Avril à juin 2020, les pénalités annulées, au niveau des marchés  la suspension des loyers, la suspension des droits de place etc. A Gaoua, après cette annonce, des citoyens ont bien voulu porter leur jugement sur ces différentes mesures.   Pour Karim TAPSOBA commerçant au marché de Gaoua, les moments sont durs. « C’est difficile pour nous. J’ai écouté le Président hier,  les décisions prises en notre faveur c’est  un peu satisfaisantes : les loyers, les droits de place sont suspendus et les factures des branchements de 3Ampères on  ne paye pas. Mais si c’est 5 à 10Ampères,  on doit payer la moitié. Donc, je trouve ça bien, mais c’est difficile toujours avec le couvre-feu, le marché  qui est fermé.  Les lieux de cultes fermés,  je ne pris pas, il doit revoir encore ».

Abdoulaye RAOGO est également commerçant. Il affirme que les décisions sont bonnes mais attend la date d’ouverture du marché «J’approuve toutes les mesures d’accompagnement prises par le Président mais c’est quand on va ouvrir le marché ? C’est ça qui préoccupe nous les commerçants ».  D’un commerçant, les points de vue semblent être les mêmes.

 Siaka TRAORE,  un autre commerçant même s’il reconnaît que ces mesures sont à saluer,  cependant, il pointe du doigt la famine qui risque de prendre le dessus sur la maladie. « Les gens veulent à manger, je pense qu’il devrait songer à diminuer le prix du riz sur le marché. Presque tout est fermé, si tu ne sors pas vendre tu ne peux pas gagner à manger, vous savez, c’est la faim même qui va tuer les gens ici et on va dire que c’est le coronavirus. La réouverture des boutiques de SONAGESS même si tu n’as l’argent tu vas payer comment ? ».

Des mesures longtemps attendu selon Sié Roger YOUL  « Les mesures prises par le Président du Faso sont les bienvenus. Décidemment,  il fallait que l’Etat accompagne les populations, c’est un ouf de soulagement, maintenant c’est la mise en œuvre qui va poser problème ».   Parmi ces mesures prises, certains citoyens  pensent que les agents de l’Etat ont été oublié,  Ibrahim HIEN est agent de la fonction publique, il affirme  ne pas être satisfait même s’il reconnait que certaines mesures sociales sont à encourager « les fonctionnaires, on s’attendait à ce qu’il parle de la question de l’IUTS, ces mesures prises concernent plus le secteur informel, c’est vrai la maladie peut finir mais la crise persistera, actuellement nous vivons dans un temps difficile c’était mieux de gérer tous ces problèmes pour de bon mais hélas !  ».

Lassane TIEMTORE est menuisier,  son souhait ardent est que les particuliers acceptent diminuer leur loyer « Ceux qui ont pris des boutiques chez les particuliers comment ils vont faire ?  Les bailleurs vont suspendre ou diminuer. Et moi j’ai peur qu’après avoir annoncé ces mesures sociales il ne faudra pas  que le gouvernement revienne après cette crise augmenter les prix des marchandises ici ». Dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus 394 milliards ont été mobilisées pour accompagner les populations  à supporter ces moments difficiles.

Victorien DIBLONI



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *