.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Messe du 24 décembre 2017 : La joie et l’amour de Dieu au cœur de la célébration


Noel jour de naissance de jésus christ, est commémorée chaque année par les chrétiens du monde entier. La nuit de noël, le 24 décembre, à Gaoua, comme à l’instar des autres localités du pays les fidèles ont célébré la venue du christ.

 

La nuit de noël, les chrétiens de la ville de Gaoua ont pris d’assaut, les lieux de cultes pour commémorer la naissance du christ. De la cathédrale sacrée cœur de Gaoua à la chapelle Emmanuel les fidèles ont bravé le froid à cet effet. Des pas de danse et des chants à la gloire du messie ont magnifié cette nuit de noël.  A la cathédrale sacré cœur de Gaoua, la messe a été officié par monseigneur Modeste Kambou, évêque du Diocèse de Gaoua, il a dans un ton d’humour placé la noël 2017 sous le sceau du renouveau et de la joie. Renouveau d’abord dans la ville de Gaoua qui a fait peau neuve pour les festivités du 11 décembre et renouveau dans la chrétienté. Il a par ailleurs dénoncé l’appropriation de la fête de noël par des commerciaux de tout ordre et invité les fidèles catholiques à se réapproprier noël et à lui donné son vrai sens à savoir le don que Dieu a fait de son fils unique pour sauver les humains du péché.  Il a affirmé que « La bonne nouvelle de noël, est qu’il nous est née un sauveur et c’est le message principal qui a été livré aux fidèles lors de la célébration eucharistique en insistant sur la joie. En invitant les fidèles à se laisser habiter par la joie de noël » et avant de renchérir que « noël c’est un nouveau départ avec l’enfant de Bethléem, d’autant plus que notre ville de Gaoua a été rénové, alors qu’il puisse avoir aussi un renouveau au sein de la communauté Catholique et qu’elle puisse aider toute la région du Sud-Ouest a allé de l’avant dans le sens de la cohésion sociale, de l’amour, du partage avec les plus démunis ».A l’endroit de tous les fidèles monseigneur a souhaité la joie en famille, afin de pouvoir prendre un repas ensemble en retournant chez eux. Les autorités de la région étaient également de la célébration. Pour Salif Ouattara, secrétaire général de la région du Sud-Ouest représentant le gouverneur, noël est une grande fête et la religion chrétienne est une religion de paix et de Tolérance et « nous avons souhaité prendre part à cette célébration pour exprimer notre solidarité avec la communauté chrétienne et également témoigner notre reconnaissance aux autorités religieuses quelques soit la religion. L’évêque a souhaité plus de cohésion sociale et de paix, ce sont des valeurs qui tiennent à cœur à l’administration. Nous sommes très satisfaits de prendre part à cette fête »

A la chapelle Emmanuel de l’église protestante évangélique, l’ambiance était celui des grands jours. Chants, adorations et danses étaient au rendez-vous pour accueillir la naissance du christ sauveur. Patrick Ouédraogo, pasteur de ladite chapelle résume son message en l’amour entre Dieu et les hommes « noël c’est l’amour de Dieu. Il  nous a tellement aimé qu’il nous a donné son fils unique. En retour nous devons aimer Dieu, et aimer aussi notre prochain ».    En attendant l’année prochaine, les chrétiens de tout âge et de toute catégorie socio-professionnelle ont regagné leurs domiciles après la célébration, en ayant le sentiment d’une mission accomplie.

Sondé Adama SANOU



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *