.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Maouloud 2020 à Diébougou : La communauté musulmane a prêché pour une cohésion sociale


Le Maouloud marque la naissance du prophète Mohamed. Cette année elle a été commémorée dans la nuit du mercredi 28 octobre 2020.  Lecture de Coran, discours, prêches et bénédictions ont été les temps forts de la célébration du Maouloud  à Diébougou.

Cette nuit du mercredi 28 au jeudi 29 octobre 2020, les musulmans de la ville de Diébougou à l’instar de leurs coreligionnaires du monde entier ont célébré la commémoration de la naissance du Prophète Mohammad (Paix et salut de Dieu sur lui). C’est au niveau de la place publique côté ouest de la mairie que  le mouvement ançardine a réuni ses fidèles. Cheick Sidiki TANOU,  principal orateur du jour a décliné sa prêche suivant trois (03) axes : la bonne collaboration entre les coreligionnaires, l’éducation des enfants et la dépravation des mœurs. Comme solutions, le conférencier a invité les musulmanes et musulmans à un retour  au vrai visage de l’islam tout en emboîtant le pas au Prophète Mohammed qui pour lui a été envoyé par Dieu pour être une miséricorde pour tous les êtres humains sur la terre.

Dans les bénédictions, les fidèles n’ont pas manqué d’invoquer Dieu pour une fin du terrorisme au Burkina Faso et une campagne électorale apaisée  suivie d’élections transparentes et acceptées de tous.

Cette cérémonie a connu la présence effective de monsieur le maire de la commune de Diébougou, du représentant du Chef de terre, des représentants des associations sœurs telles que la Tidjinia, le Cercle d’études,  de recherche et de formation islamiques (CERFI) et de l’association des élèves et étudiants musulmans au Burkina (AEEMB). Des délégations sont venues également de Dano, Disshn, Bobo… prendre part à cette commémoration.

Issouf SANFO, correspondent communal.



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *