.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Journée de l’arbre à Diébougou : Le suivi et la protection des arbres doit être l’affaire de tous


A l’instar des autres régions du Burkina, la journée nationale de l’arbre est célébrée dans la région du sud-ouest à Diébougou chef-lieu de la province de la Bougouriba. Sur une prévision de 45000 plants pour la région , 1015 plants de diverses espèces ont été mis en terre sous la supervision des services techniques de l’environnement. La cérémonie de plantation a été présidée par le Secrétaire Général de la Région du sud-ouest.


Contribuer à la lutte contre la désertification et les changements climatiques à travers une mobilisation des forces vives de la région pour la restauration du couvert végétal, c’est tout le sens de cette 2e édition de la journée nationale de l’arbre célébrée ce samedi 8 août 2020 sous le thème « Arbre, Santé et Résilience Climatique ». Dans la région du sud-ouest c’est la ville de Dieubougou chef-lieu de la province de la Bourguiba, qu’a lieu la plantation d’environ 1015 plants sur le site de l’espace de conservation géré par l’Association féminine Benkadi-Nayo.
Le choix de cette journée de plantation à en croire le Directeur régional de l’environnement Kirsi Sayouba OUEDRAOGO n’est pas fortuit : « Beaucoup de critiques ont été faites au ministère au sujet des plantations multiples sans succès. Cette journée, dédiée à l’arbre est une occasion pour permettre à chacun de mener des réflexions profondes sur les actions antérieures, ce qui a marché et ce qui ne l’ait pas. Aussi au-delà de cette plantation il faut qu’il y’ait une protection de ces espèces forestières afin d’assurer leur survie. »
Pour le secrétaire général de la région Aboubacar TRAORE représentant le gouverneur « les fonctions de l’arbre ne sont plus à démontrer en l’occurrence le baobab, le moringa etc. participent à l’alimentation sans oublier l’ombre que nous procurent certaines espèces. C’est pourquoi nous invitons toute la population à s’engager pleinement dans non seulement la plantation mais aussi dans le suivi de ces arbres pour faire de la région une région où on ne parlera pas de désertification. »
Se prononçant sur le thème ‘‘Arbre, Santé et Résilience Climatique’’, Aboubacar TRAORE affirme que « on se soigne à partir de l’arbre. »
Cette 2e édition de la journée de l’arbre se veut aussi un cadre d’interpellation de la population et du gouvernement à plus de rigueur dans la protection du site choisi pour la mise à terre de ces plants. « Les arbres constituent une richesse pour nous femmes de Dieubougou. Nous avons été honorées par les autorités d’avoir considéré le travail que nous abattons pour la sauvegarde de ce site. Au début çà n’a pas été facile avec la population qui venaient chaque fois déterrer les plantations mais aujourd’hui le site a pu faire face à toutes ces menaces anthropiques. Notre souhait est que les autorités recrutent des gens qui vont garder ce bosquet pour la croissance des plants ».
En rappel, la journée nationale de l’arbre a été instituée par le conseil des ministres en sa séance du 24 Juillet 2018.

SIE MICHAEL DAH



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *