.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Festival international des radio d’afrique francophone: La lutte contre le terrorisme au coeur des échanges


Radio et lutte contre le terrorisme c’est autour de ce thème que s’est tenu la première édition du festival international des radios d’Afrique francophone(FIRAF). Plusieurs communications ont marqués la tenue de cette première édition qui s’est déroulée à Bobo-Dioulasso.

Du 11 février au 14 février , des journalistes venus du Mali, du Sénégal et du Burkina faso ont pris part à la première édition du festival international des radios d’Afrique francophone(FIRAF).  A l’issue des trois jours de festival, Abdoulaye Ouattara commissaire général du FIRAF a dit toute sa joie quand à la tenue de ce festival » Je suis satisfait à double titre. Premièrement toutes les activités prévues ont été effectives car ce n’était pas évident au regard de la rareté des moyens. L’autre satisfaction est la participation. L’engouement qu’a suscité le festival a été au délà de nos attentes. Nous voulons faire de Bobo-Dioulasso la capitale de la radio » a t-il ajouté M. Ouattara et son équipe se projette d’ores et déjà pour l’organisation de la deuxième édition. Il invite par ailleurs toutes les bonnes volontés à soutenir cette initiative.

La présidente de reporter solidaire Christine Cognat s’est réjoui de la tenue de ce festival et des thèmes qui ont été abordés. Pour elle, ce festival est un plus pour la professionnalisation des journalistes. Christine Cognat affirme par ailleurs que reporters solidaire soutiendra le FIRAF à la limite de ses moyens.

Des participants au festival disent avoir appris durant ces trois jours. C’est le cas Mariétou Macalou, journaliste malien de la région de kayes.  » C’est une très bonne initiative car j’ai beaucoup appris et je pense que si le festival n’existait pas il fallait le créer »

Des journalistes primés

 En marge des panels, le comité d’organisation a primé des productions radios. Le premier prix est revenu à Mariétou Macalou du mali , le 2ème et le 3ème prix sont revenus respectivement à Da Dalou Mathieu de la Rtb2 Gaoua et à Ouèdraogo Karim de la Rtb2 Boucle du Mouhoun. Ces prix sont essentiellement constitués de trophées , d’attestation et des documents pour la première. Les productions ont concerné la thématique de la lutte contre le terrorisme. La présidente du jury Christine Cognat de reporters solidaires a félicité les lauréats pour la qualité et la pertinence des œuvres.

Dalou Mathieu Da




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *