.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Délégation régionale consulaire du sud-ouest : la première rencontre du CAMA tenue


La délégation régionale de la chambre consulaire du sud-ouest a tenu le mardi 10 mars 2020 la première rencontre du cadre de concertation des associations du monde des affaires (CAMA).  Les lois 064 et 065 CNT/2015 et la collecte des préoccupations des participants sur le marché public étaient au menu de cette session. Elle a été présidée par Moussa OUEDRAOGO président de la chambre de commerce et d’industrie du sud-ouest.

Après avoir sa reconnaissance aux participants venus des quatre provinces de la région du sud-ouest et la vérification, Moussa Ouèdraogo président de la chambre de commerce et d’industrie du sud-ouest a rappelé les objectifs de la mise en place du CAMA. Pour le président la création d’un cadre de dialogue et de concertation périodique contribue au processus de développement économique local, tout en assurant la promotion du secteur privé local et ce à travers une synergie d’idées et d’actions des associations et groupement professionnels des entreprises.

La session du CAMA 2020 commence par la formation sur les lois 064 et 065/CNT/2015. Les agents de la direction régionale du commerce, de l’industrie et de l’artisanat ont décliné les processus de création des associations et des coopératives. La trentaine de participants se sont familiarisés à la création et à la gestion des associations et des coopératives. Ainsi, le statut, le champ d’application et la zone de compétence pour les associations ont été expliqués aux participants. L’organisation de l’assemblée générale, la rédaction des procès-verbaux de constitution ou de renouvellement des instances ont été abordés au cours des échanges ainsi que l’élection des membres du bureau et le délai pour le dépôt des dossiers et la publication au journal officiel du Faso. Les aspects relatifs à la gestion de l’assemblée générale et son fonctionnement, le choix du président et du secrétaire de séance ont été aussi expliqués aux participants.

Les préoccupations des participants à cette rencontre étaient relatives à la loi OHADA qui régit les associations. Les participants ont voulu savoir si elle est identique à la loi 065/CNT/2015. La différence entre une coopérative et une association, l’obligation  ou non de publier les coopératives au journal officiel ont constitué les points d’interrogation. De nombreuses préoccupations ont été soulevées en ce qui concerne les marchés publics. A chacune d’elle des réponses conséquentes ont été apportées pour mieux outiller les acteurs à soumissionner les marchés publics.

En rappel, c’est le vendredi 30 Mars 2019 qu’ a eu lieu l’installation des membres du cadre de concertation des associations du monde des affaires dans le sud-ouest. C’est le gouverneur de la région du sud-ouest Tagsséba Nitièma  qui a procédé au lancement des activités.

Dar flavien DA



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *