.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Congrès provincial du MPP dans le Poni: les élites dirigeantes du parti présentent leurs vœux du nouvel an


A l’aurore du nouvel an 2018, les militants du Mouvement du peuple  pour le progrès(MPP), section Poni, ont tenu un congrès ce samedi 20 janvier, dans la salle de conférence de l’ENEP de Gaoua. A l’occasion, une équipe de mission, mandatée par la direction du bureau exécutif national a fait le déplacement de Gaoua pour prêter main-forte à la section Poni. Ce fut une occasion pour les élites dirigeantes de présenter leurs vœux de la nouvel an aux militants , sympathisants du parti et donner leur lecture sur la situation socio-politique du pays.

C’est par l’hymne national que le congrès du mouvement du peuple  pour le progrès (MPP) du poni a débuté. Une fois exécuté, le secrétaire général de la section prend la parole et souhaite la bienvenue à l’auguste assemblée. Puis a essayé d’imager la situation sociale actuelle du Burkina Faso, caractérisée par les grèves, l’incivisme et le terrorisme.

Le président du bureau exécutif de la section, avant de tenir ses propos, invite l’assemblée à observer une minute de silence en la mémoire du regretté Salif Diallo, président de l’assemblée national mais aussi à celle de tous les autres militants tombés sur les champs de batail. Il aborde le premier point de la rencontre, à savoir la présentation des vœux. Ce sont des voeux de santé, de succès, de prospérité, … qui sont présentés à chacun mais aussi au parti.

La suite des échanges a tourné essentiellement autour de la situation nationale, de la mise en œuvre du programme quinquennal du président du Faso et du Programme national du développement social (PNDES), notamment dans le Sud-ouest et enfin, autour du renouvellement  des bureaux mises en place, il y a de cela trois ans. Les différents orateurs ont essayé de montrer que le président du Faso avec son équipe gouvernementale travaillent d’arrache-pied pour le grand bonheur de tous les Burkinabè. Toutefois, il convient de savoir et admettre que l’on ne peut satisfaire tout le monde en même temps. D’où une invite aux militants et à toute la population à faire preuve  de compréhension, de patriotisme, de civisme, et surtout de tenir compte des capacités de l’Etat, dans les revendications.

Les militants quant à eux, ont réitéré leur ferme volonté d’accompagner le parti à la tête du gouvernement, à l’horizon 2020. C’est donc sur une marque de confiance rassurante pour les victoires que les différents acteurs se sont dit au revoir en se donnant rendez-vous sur les différents terrains d’adversités politiques.La délégation venue de ouagadougou mettra ensuite le cap sur les provinces du Ioba et de la Bougouriba. A noter que c’est par Batié que la délégation a entamée sa tournée.

 

 Narcisse SOME




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *