.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Congrès du CDP : 176 congressistes venus de la région du sud-ouest


Le congrès pour la démocratie et le progrès(CDP) a ouvert ce samedi 05 Mai 2018, les travaux de son VIIème congrès ordinaire. Parmi, les congressistes venus des quatre coins du monde, se trouvaient des militants des quatre provinces de la région du sud-ouest.

La délégation du Poni conduit par Denis Da

 Ils sont au total 176 congressistes venus des villes et campagnes de la  région du sud-ouest pour prendre part au  VIIème congrès de l’ex parti au pouvoir . (Soit 33 de la Bougouriba, 65 du Poni, 33 du Noumbiel et 45 du Ioba).

Pour le secrétaire général de la section CDP du Poni, l’ex parti au pouvoir n’est pas mort dans cette partie du Burkina. Da Dénis affirme que ce congrès constitue un tournant décisif pour le parti .M Da dit être venu avec de nombreuses attentes. Il s’agit selon lui d’insuffler une nouvelle dynamique au parti qui a souffert ces dernières années.

Le répondant du parti dans la Bougouriba Tiapiraté Tioyé abonde dans cette même dynamique. « Nous sommes venus apporter notre contribution  à la tenue de ce congrès. C’est l’occasion pour nous de réaffirmer notre appartenance au parti ». ajoute-t-il.

«  Place et rôle du CDP dans l’évolution socio-politique récente du Burkina Faso ». C’est sous ce thème que ce tient le 7ème congrès ordinaire du CDP. Pour Eddie Komboigo, président du CDP quatre exigences majeures s’imposent. Il s’agit de notre aptitude à évaluer nos propres  ressources et nos capacités à donner au CDP son rayonnement d’antan, cette capacité à transcender  les divergences pour asseoir les bases de l’unité, l’audace à innover et à entreprendre des actions fortes et pérennes. Et le courage à persévérer dans la justesse du combat politique, malgré les obstacles.

Le président du CDP invite également ses militants à rester unis et soudés autour des idéaux du parti. Pour ce qui est  des défis a relever, Eddie Komboigo rassure<< Nous sommes en mesures de relever ce challenge parce que nous avons tiré les  leçons du passé nous avons capitalise notre expérience et nous disposons des ressources humaines nécessaires et  capables  pour travailler avec tous les Burkinabé sans exclusion a bâtir une nation forte unie et prospere>>. A l’issu de ce congres le CDP se verra doter d’un nouveau  bureau exécutif.  D’ores et déjà l’on enregistre 19 candidats au poste de président .

Le président du CDP Eddie Komboigo

Des partis politiques de l opposition dont zéphirin Diabré sont venus apporter leur soutien au partie q cette cérémonie d’ouverture.

Dalou Mathieu Da



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *