.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

COMMUNE DE MALBA : Le budget primitif gestion 2020 adopté


 Le conseil municipal de la commune de Malba a tenu le mardi 29 octobre 2019 son troisième conseil ordinaire de l’année. Ils ont adopté le budget primitif gestion 2020. Cette session a été présidée par Dahermalo Kambou, Maire de la commune.

C’est ce 29 mardi octobre 2019 que le conseil municipal de la commune de Malba s’est réuni en session ordinaire pour la troisième fois de l’année. Quatre points étaient à son ordre du jour.

  • Lecture et amendement du procès-verbal de la session précédente
  • Examen et adoption de l’avant-projet de budget primitif gestion 2020
  • Examen et adoption des projets de délibération
  • Divers

Après la lecture et l’adoption du procès-verbal de la deuxième session, les principaux points qui ont le plus attiré l’attention des participants ont été abordés. Ils ont le plus retenu l’attention des conseillers.
L’avant-projet de budget primitif gestion de 2020 a été lu et expliqué chapitre par chapitre par le secrétaire général  de la mairie à l’intention des conseillers municipaux. On retient que les dépenses  et les recettes et les investissements ont connu une évolution par rapport au budget précédent. Il s’équilibre à la somme de 76 800 000 F CFA. Là,  des conseillers n’ont pas manqué de demander d’être réaliste dans les programmations budgétaires. Ils ont relevé des lignes qui n’ont pas été approvisionnées et où des montants ont été proposés. Ils ont demandé à réajuster ces points à réajuster pour que le budget soit exécutable. Et le SG de souligner que le budget connaitra une hausse vu que la mairie attend les transferts de certains  fonds.
Concernant les projets de délibération, le conseil s’est accordé sur la construction d’un bâtiment pour l’état civile, d’un magasin pour la Mairie et une maison des jeunes.
Pour terminer, en divers les chefs des services techniques présents ont pris la parole. C’est l’autorité départementale qui a été la première à s’exprimer. Il a communiqué sur le 5e RGPH. Le chef de la circonscription d’éducation de base a expliqué les difficultés rencontrées par ses agents sur le terrain. Ces difficultés sont surtout matérielles. Il dit avoir besoin de plus de 300 tables-bancs pour les différentes écoles. Il a par ailleurs demandé à la population de faire des efforts dans l’éducation des enfants. Ces difficultés, le CCEB, les partage avec le directeurs du CEG. En effet, il a bénéficié de deux salle de classe sans équipement. Le CSPS quant à lui est confronté à un manque de personnel dira l’infirmier chef de poste. Il faut noter que la commune dispose d’un seul CSPS fonctionnel pour environ 18 mille habitants. Ces préoccupations ont été notées par le conseil municipal qui a ajouté qu’il a en réflexion la réhabilitation de l’école B de Malba. Sur l’ensemble des conseillers, cinq étaient absents. Aussi, le président de séance a-t-il demandé une minute de silence en la mémoire des conseillers décédés

Abdoul Aziz Sondo, correspondant



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *