.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Commune de Malba : La préfecture menacée d’écroulement


A l’occasion des festivités du 11 décembre 2017 à Gaoua, la préfecture du département de Malba n’a pas été réfectionnée et pour cause l’état de dégradation avancée. Depuis lors plus rien, pourtant l’état du bâtiment commande une réaction urgente de la part de l’autorité.

Le bureau du préfet du département de Malba

La préfecture du département de Malba risque de s’effondrer si rien n’est fait dans les prochains jours. Construit dans les années 1984 par les populations locales, le bâtiment ne tient plus. Des traces  des eaux de pluies coulant sur les murs, la terrasse du bureau humide est la preuve d’inondation à chaque pluie. A cela s’ajoute l’affaissement du bâtiment. Mieux la préfecture ne dispose pas de toilettes. La résidence du préfet construite par les populations est tombée depuis quelques années. c’est le constat fait par bafujiinfos.

A chaque pluie, la préfecture se vide de ses occupants. Pour, le préfet Gustave. L. Toé, le risque d’écroulement du joyau est imminent. Le premier responsable du département de Malba a laissé aussi entendre que depuis quelques temps,  c’est le bureau du secrétaire qui fait office du bureau du préfet.  Sur la question de l’état de santé du bâtiment M. Toé également mentionne que sa hiérarchie est bien au courant de l’état du bureau. Il soutient par ailleurs que 03 missions ont été dépêchées dont la dernière en date remonte au 14 Mars 2018. Ces missions avaient  pour objectif  d’évaluer l’état de santé de l’infrastructure.

Les briques achetées par les populations en 2004

Depuis ces missions, les jours se suivent et se ressemblent. Aux dernières nouvelles, la préfecture sera construite mais à quand ? La question reste posée.

Faut-il le rappeler en 2009 sur décision d’un préfet, les populations avaient payées des briques en pierres taillées( BLT ) pour la construction d’une nouvelle préfecture. Malheureusement cette initiative sera l’ombre d’elle-même .

Dalou Mathieu DA



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *