.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Burkina : L’opposition annonce une marche


C’est un chapelet composé de 13 récriminations qui a été dévoilé le mardi 4 septembre 2018 par le chef de file de l’opposition politique (CFOP), Zéphirin Diabré, pour justifier la journée nationale de protestation qui sera organisée le 29 septembre 2018 à Ouagadougou à la Place de la Nation. Ainsi, c’est las des déclarations et des conférences de presse que le CFOP a « adopté cette nouvelle démarche ». Zéphirin Diabré a invité « les forces vives de la Nation » pour dénoncer « la gestion chaotique » du pays.

Des 13 récriminations proférées par l’Opposition à l’endroit de la Majorité, l’on peut citer entre autres, la persistance des attaques terroristes, la misère et la précarité qui s’aggravent, la crise du logement, la corruption et le népotisme qui se développent, la justice instrumentalisée, le recul des libertés fondamentales, la politisation de l’administration, l’absence de réconciliation nationale.

Dans son discours d’annonce de la marche meeting, Zéphirin Diabré a commenté la gestion du pouvoir à mi-mandat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir. Et les mots ne sont guère reluisants. A en croire le CFOP, « lorsqu’ils jettent un regard rétrospectif, les Burkinabè voient une occasion ratée et un immense gâchis, tellement les fronts de déceptions sont nombreux et persistants ».

B24



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *