.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Burkina : L’ANEB suspend son mot d’ordre de grève


L’Association nationale des étudiants burkinabè (ANEB), section Ouaga, a décidé de suspendre son mot d’ordre de grève. 

L’ANEB, selon un communiqué parvenu à nos confrères de Burkina24, a décidé de suspendre son mot de grève de 48 heures décrété pour revendiquer la levée de la sanction contre l’étudiant Bahan Yenilo.

L’association explique que des initiatives sont en cours pour trouver une issue à la crise.  « Pour donner donc une chance aux médiations déjà entamées et montrer toute la bonne foi de notre structure, les participants à l’Assemblée Générale Extraordinaire ont décidé de la suspension du mot d’ordre de grève de 48 heures, initialement prévu les 21 et 22 décembre 2017. Notons que le mot d’ordre n’est aucunement levé. C’est donc dire que le Comité Exécutif de l’ANEB se réserve le droit d’user de son quitus qui a été renouvelé au cours de l’AGE,  en engageant d’autres batailles dans les jours à venir si la sanction n’est pas levée », peut-on lire dans le communiqué.

Burkina24




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *