.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Bousséra : Les populations réparent la route qui mène à leur commune


Les populations de Bousséra ont entrepris une réparation des voies en état de dégradation dans leur commune. A l’aide de moellons et de la terre, elles ont remblayé  les nids de poules de certaines routes départementales. L’opération a débuté le mercredi 03 juin 2020 en présence des autorités communales.

Des jeunes entrain  de concasser des pierres

Ce mercredi 03 juin 2020 des dizaines de jeunes armés de pelles, de pioches et à l’aide de brouettes et de tricycles ont pris d’assaut l’axe reliant Boussera à Sièrka et celui de Boussera-Tankolon en direction de Gaoua.

Le maire de la commune Sié Palé à l’oeuvre

Pour le maire de la commune de Boussera Sié Palé, les tronçons Doudou-Boussera et Boussera-Sièrka sont concernés par cet entretien. « Aujourd’hui notre objectif est de réparer l’axe Doudou-Koumbou. Il a beaucoup plu l’an passé, cette année également les pluies sont précoces. Cela a contribué à dégrader les voies dans notre commune. Si nous ne faisons rien, ce sera un problème pour rejoindre la commune. L’an passé, pendant la saison des pluies, il était très difficile aux ambulances de joindre Boussera. L’ambulance est venue deux fois, cela n’a pas été du tout facile. Elle s’est embourbée. Cela a fait que les ambulanciers ne voulaient plus venir ici au regard de l’état des   voies. Au dernier conseil des ministres le gouvernement a attribué le marché de l’entretien de l’axe Doudou-Boussera mais les attributaires  nous ont faits comprendre que si ce n’est pas en octobre les travaux ne peuvent pas se réaliser.  L’axe est périodiquement entretenu par l’Etat, mais cela fait très longtemps que rien n’est fait, ce qui explique sa dégradation » nous explique le maire Sié Palé.

Il ajoute que la mairie bénéficie de l’accompagnement de deux fils de la commune qui ont prêté leurs camions bennes pour les travaux. Il trouve la mobilisation faible. Il n’est pas satisfait. C’est pourquoi il lance un appel à sa population pour une appropriation de la chose communale.

Une construction d’une déviation des eaux de pluies

Amos Palé est un jeune de Boussera, il affirme être fier de contribuer à sa manière au développement de sa commune. « C’est une joie pour nous de participer à la réparation de cette voie. C’est une action commune, les voies n’appartiennent pas qu’au maire. Si la voie est réparée, elle devient praticable et c’est pour le bien de tous car chaque fois que nous empruntons l’axe c’est vraiment souffrant. L’initiative des autorités communales est à saluer » nous dit Amos Palé.

Durant quelques jours, les jeunes de chaque village dont les axes sont concernés sont appelés à sortir pour participer à l’entretien des voies au niveau de leurs villages.

En plus des problèmes d’accès aux localités, la commune de Boussera connait des difficultés d’accès à l’eau selon les autorités de la commune. Le processus du lotissement entamé est ralenti à cause de certaines réticences. La mobilisation des ressources n’est pas au beau fixe. C’est pourquoi le bourgmestre Sié Palé invite sa population à plus d’engagement pour un meilleur développement de la commune.

Lasscoul



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *