.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

BEPC session de 2018: 10303 candidats composent dans le sud-ouest


L’examen du BEPC a débuté ce lundi 18 juin 2018 sur toute l’étendue du territoire national. Au sud-ouest, ils sont 10303 candidats à aller à l’assaut de ce diplôme.  C’est au Lycée Provincial Bafuji de Gaoua (LPBG) qu’est intervenue l’ouverture officielle de l’enveloppe contenant la première épreuve par le Secrétaire général de la province (SGP) du Poni, Seydou Ouattara.

Pour cette session,  les 10303 candidats ont été répartis dans 22 jurys et 61 centres secondaires  à travers la région du sud-ouest. L’ouverture officielle de la première enveloppe contenant l’épreuve de dictée est intervenue à 7 heures 20 minutes par le SGP du Poni, Seydou Ouattara au lycée Bafuji de Gaoua. M. Ouattara  a saisi l’occasion pour encourager les candidats et leur prodiguer des conseils.  « Je voudrais vous souhaiter beaucoup de courage. Ayez confiance en vous et faites exactement ce que votre conscience vous demandera de faire. Il faut éviter de tricher, de regarder chez votre voisin. Lisez correctement les épreuves » leur a-t-il dit.

Pour le directeur régional de l’enseignement post primaire et secondaire, Sankaon Somé, les évaluations que les candidats  auront à subir, c’est un travail qu’ils ont fait au cours de l’année scolaire. Il leur demande d’être confiants et de s’appliquer dans tout ce qui leur sera demandé. Par ailleurs, il reconnait que l’année scolaire a été perturbée par les différents mouvements sociaux mais des efforts ont été faits pour terminer le programme. « Cette année a  été éprouvante. Malgré cela, les enseignants ont fait de leur mieux pour faire des cours de rattrapage pour préparer les élèves afin que les contenus soient dispensés. Dans l’ensemble, le contenu a été couvert » a-t-il souligné.

Aussi la première promotion du continuum compose le BEPC cette année. Malgré les difficultés que les élèves de ces classes ont connues au cours de leurs cursus scolaire, Sankaon Somé reste confiant quant aux résultats. «Nous restons confiants que nous allons avoir des résultats assez intéressants ». C’est par l’épreuve de dictée que les candidats ont débuté cet examen. Il a pour titre la maison des esclaves. Ils était 9150 candidats dans la région à la session précédente.

Dar Flavien DA



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *