.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Attaque terroriste à Ouagadougou: Le gouvernement fait le point


Le gouvernement Burkinabé a fait ce vendredi soir  au cours d’une conférence de presse, le bilan provisoire des attaques de ce vendredi 02 Mars 2018. Nos Forces de défenses et de sécurité ont perdu 08 morts sur les deux sites de l’attaques, 08 assaillants abattus  et 80 blessés .En plus des victimes, l’on note des dégâts matériels.

Selon le ministre de la sécurité Pègwendé Clément sawadogo,  c’est aux environs de 10h que les assaillants sont arrivés à l’ambassade de France et ont commencé à tirer. Il poursuit en affirmant qu’au même moment l’État-major est également attaqué. Sur leur mode opératoire, le ministre de la sécurité précise  que les assaillants sont arrivés avec des explosifs bourrés dans un véhicule à l’État-major. Ces explosifs selon lui ont des  fortes détonations et peuvent  causer d’énormes dégâts.

Le patron de la sécurité  a donné l’assurance aux hommes et femmes des médias que la situation est sous contrôle et que les opérations sont terminées. Il y a un retour à la sérénité. Le procureur du Faso et la police judiciaire sont sur le terrain pour avoir des indices permettant d’identifier les assaillants a t-il ajouté.

Le ministre a traduit toute sa reconnaissance aux FDS pour leur engagement et leur combativité qui ont permis d’amoindrir les dégâts. Le gouvernement invite la population à la collaboration et à la prudence. Ce  fut l’occasion de saluer le soutien des pays amis du Burkina et la France pour l’appui des forces françaises pour leur concours .

Répondant aux questions des journalistes pègwendé Sawadogo a laissé entendre qu’il n’y a pas eu plus d’une vingtaine de morts. Aussi, il soutient qu’une réunion du G5 sahel a eu lieu à l’Etat-major général des armées. Sur ce point M. Sawadogo  soutient que la salle  préalablement choisi pour cette rencontre a été endommagé. Pour lui c’est le sixième sens de l’homme qui a sauvé les hauts gradés du G5 qui ont changé de salle.

Il ressort également de ce point de presse que les assaillants au niveau de l’Etat- major ont surpris les militaires qui étaient en fraction au niveau de la porte sud. Les assaillanst ont ensuite pénétrés avec le véhicule plein d’explosif qui a pris feu, ce qui explique la fumée qui échappait de cet endroit. Sur la question des arrestations, le ministre assure qu’il n’est pas habileté à donner des informations sur ce point. Il n’exclut pas que des arrestations aient lieu.

Dalou Mathieu Da



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *