.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Atelier de validation de la note de conjoncture régionale du Sud-ouest : l’économie de la région se porte bien.


La Direction  régionale de l’économie et de la planification du Sud-Ouest a initié un atelier de validation de la note de conjoncture régionale ce mardi 23 janvier dernier. L’objectif était de faire le point de l’évolution de l’économie de la région pour le 4ème trimestre en l’occurrence le mois d’Octobre, Novembre et Décembre 2017.L’atelier a réuni dans la salle de conférence du gouvernorat plus de cent acteurs  intervenant dans les différents  secteurs  socio-économiques.

 

La région du Sud-ouest est une région  où se mènent les activités de tous les ordres. Elle regorge d’énormes secteurs d’activités entrant dans l’économie notamment  l’élevage, le tourisme, le transport, l’exploitation minière, etc. Il  ressort de  cet atelier que l’économie de la région se porte bien comparativement au trimestre 3 (juillet, Aout et septembre). Toutefois, reconnait le Secrétaire général de la région, quelques évènements malheureux tels que la crise de Fofora dans la commune de Kampti et celle de Lymania  à Diebougou  ont fait régresser  l’avancée de cette  économie. Il convient également de signaler que pour ce quatrième trimestre, les prix des produits tels que le riz, le maïs et le mil ont connu une hausse. Quant aux produits tels que l’arachide et le niébé, on note une baisse des prix. Pendant que les prix des produits d’élevage notamment la volaille, les bovins et les petits ruminants ont connu une hausse en raison des fêtes de fin d’année.

Dans le domaine de l’exploitation minière on retient que de toutes les régions du Burkina Faso, le sud-ouest arrive en tête avec 51% de production. Malheureusement on constate  que cette activité apporte peu en termes de recettes fiscales à la région. Il revient donc aux collectivités locales  de prendre des mesures pour faire participer les extracteurs d’or au développement de l’économie de la région et du pays.

Cet atelier va également permettre aux élus locaux, notamment les maires et le président du conseil regional d’avoir une feuille de route dans la planification de l’économie de leur collectivité. A l’issu de l’atelier, le Directeur régional de l’économie et de la planification Issiaka KABORE a exhorté les acteurs de développement à plus d’investissement dans la région.

En rappel, la note de conjoncture régionale est un « baromètre »  qui sert chaque trimestre à prendre la mesure de la situation économique de la région à court terme.

                                                                       SIE MICHAEL DAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *