.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Affaire v8 du CONSEIL REGIONAL DU SUD-OUEST : Le président sort de son silence


Le Président du Conseil Régional du Sud-ouest Marcel B. DA a organisé le vendredi 16 février 2018, une conférence de presse. Le but de ces échanges avec les hommes de médias est de clarifier l’opinion publique sur une affaire qui défraie la chronique sur les réseaux sociaux. C’est la réparation du véhicule V8 du conseil régional 28 millions de francs.

Le conseil régional du sud-ouest a tenu les 8 et 9 février 2018, sa première session ordinaire de l’année 2018. Au cours de cette session, une délibération portant réparation du véhicule V8 du conseil régional a été adoptée. Cette délibération fait débat depuis lors. Des informations circulant sur les réseaux sociaux font état de la réparation de ce véhicule à ce 28 millions. Pour éclairer l’opinion sur ces rumeurs, le PCR entouré de ses plus proches collaborateurs a animé  ce vendredi 16 février 2018 une conférence de presse. Au cours des échanges avec la presse, la délibération portant réparation dudit véhicule a été présentée. Elle ne fait pas mention du montant de la réparation du véhicule. Mais d’où viennent les 28 millions qui circulent sur les réseaux sociaux ont voulu savoir les journalistes ? Le PCR affirme qu’il n’en sait rien. Pour lui, pour discuter du montant de la réparation, il faut que le conseil donne d’abord son approbation et c’est ce qu’il a fait le 8 février dernier  en adoptant la délibération par 43 voix pour et 4 abstentions. C’est à partir de ce moment que l’on pourra évaluer la panne et envisager sa réparation.  Cependant, il reconnait que la somme de 28 millions de francs avaient été inscrits dans le budget 2017 pour la réparation des engins du conseil régional et c’est cette somme qui a été utilisée pour l’acquisition d’un mini-car. D’ailleurs pour lui le véhicule devrait être réparé depuis longtemps car  une délibération avait été prise à la troisième session sur ce sujet. Il faut noter que ledit véhicule a déjà été réparé à plus de 15 millions de francs en 2011 et plus de 4 millions en 2014. Mais pourquoi réparer un véhicule dont les précédentes réparations ont déjà coûté près de 20 millions ? Pour B. Marcel DA, la réparation de ce véhicule est la mise en œuvre d’une recommandation d’une mission d’appui conseil du Ministère en décembre 2016, qui a demandé soit sa réparation soit sa mise à la reforme. En plus, le PCR pense qu’un nouveau véhicule serait déjà amorti. Il a ajouté qu’il y a tant de projets qui le tiennent à cœur  qu’acquérir un nouveau véhicule n’est pas une priorité. Il a cité par exemple la création de fermes dans les quatre (4) provinces de la région. Marcel Da a affirmé au cours de cette conférence de presse que le conseil régional ne dispose pas de véhicule. Celui qu’il utilise lui a été prêté par le Ministère de l’économie et des finances avec obligation de le rendre après les festivités du 11 décembre 2017. Il a ajouté que le manque de véhicule au conseil régional l’a obligé a utilisé ses deux véhicules pour les missions du service et ils sont tous au garage aujourd’hui. Des responsables d’organisation de la société civile ont pris part à ces échanges. Le PCR a salué leur présence et les a remerciés pour la lettre à lui adressée pour mieux comprendre cette situation.

                                                       Dar Flavien Da




One thought on “Affaire v8 du CONSEIL REGIONAL DU SUD-OUEST : Le président sort de son silence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *