.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

A la découverte de nos communes : Bondigui ou le village du têtu


Autrefois rattaché au département de Dolo, Bondigui a été érigé en commune rurale en 2004 avec le processus de décentralisation. Qui sont les autochtones, les fondateurs et quelles sont les potentialités de cette commune, Bafujiinfos vous propose des éléments de réponses.

 

La commune de Bondigui est l’une des cinq(5) communes que compte la province de la BOUGOURIBA dont le chef-lieu Diébougou et est Située dans la Région du sud-ouest, sur la route nationale N°27 reliant Bobo à Diébougou.

Pour l’histoire, le village de Bondigui aurait été créé par  deux chasseurs dont l’un venait de saptan dans la commune de Dolo et l’autre  était de Wan un village voisin. Les  deux hommes tous partis de chez eux se sont retrouvés dans une forêt très dense (actuel Bondigui) ou habitaient des animaux féroces mais par leur courage et leur bravoures ceux-ci ont pu chasser ces animaux et s’y installèrent. C’est ce courage et cet entêtement qui vont donner le nom Bondigui. En effet Bondigui signifierait « en langue Djan le village du Têtu ».  Aujourd’huielle compte quinze (15) villages administratifs à savoir : Bondigui, Bonfesso, Darodine, Diarkadougou, Intiédougou,  Kobogo, Kpèdia, Mougué, Nabalé, Nabéré, Nahirindon, Obro, Sorindigui, Wan et Zanawa ; et deux (02) hameaux de culture que sont : Dalidja et Kobdja.

 La commune de BONDIGUI s’étend sur une superficie de 764,47Km² avec une population de plus de 18176 habitants. La commune est habitée par des Djans qui sont les autochtones, des Dagaras, des Lobis, des Pougoulis, des Bwabas, des Mossis, des Dioulas et des Peulhs . Les religions pratiquées sont  l’animisme, le christianisme et l’islam.Cette population s’adonne aux  activités telles que l’agriculture, l’élevage, le commerce, la pêche et l’artisanat. .

Situation administrative et potentialités

Dans le domaine  de l’éducation, la commune est en fin de construction d’un  centre d’éveil et d’éducation préscolaire qui pourra ouvrir ces portes dès la rentrée prochaine.

La commune de Bondigui compte une CEB, et  compte 20 écoles dont 19 écoles publiques et une école privée. A côté de ces écoles classiques il existe  sept (07) CEPAF et deux écoles coraniques. Quant-au post primaire et le secondaire  la commune compte 03 CEG situé dans les villages de Bondigui, Wan et Mougué  et 01 Lycée à Bondigui.

Sur le plan sanitaire, la commune de Bondigui dispose de 4 Centres de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) dans les villages de Bondigui, Nabéré, Nahirindon et  Wan.

Sur le plan de l’eau et de l’assainissement,  la commune de Bondigui a au moins soixante (62) Pompes  à Motricité  Humaine (PMH), reparties  dans chacun des   15 villages administratifs. A côté de ces forages il existe un AEPS avec  cinq bornes fontaines à Bondigui, un AEPS à Wan,  un  AEPS à Diarkadougou.

Au plan agricole, l’activité  est encore au stade embryonnaire et est caractérisée  par  la culture de quelques  spéculations que sont le maïs, mil, sésame, niébé, le coton etc. La commune est également classée parmi les meilleurs dans la production du riz au niveau régional.

L’élevage concerne la Volaille, les Caprins, les Porcins, les Ovins, les Bovins et les Asins dans la commune. L’activité commerciale concerne la vente des articles de première nécessité et commence à prendre un grand envol ces derniers temps, la commune dispose d’un seul marché plus représentatif dans le village de Bondigui. La commune de Bondigui et aussi reconnue comme étant une zone aurifère d’où l’installation de certain sites d’or dans la commune.

L’actuel Maire de la commune issue des élections de 2016 est Monsieur Sié SOU, Infirmier Diplômé d’Etat de Formation dirige la commune avec trente (30) conseillers.

  Pascal D Hien correspondant communal




One thought on “A la découverte de nos communes : Bondigui ou le village du têtu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *