.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Déplacés internes de Tioyo : l’Eglise Protestante Évangélique offre des vivres et du matériel d’entretien


Les déplacés internes du village de Tioyo dans la commune de Tiankoura, province de la Bougouriba ont reçu ce vendredi 10 janvier 2020, des vivres et du matériel d’entretien. Ce don d’une valeur de plus de 500 000 FCFA est l’œuvre de l’Eglise Protestante Evangélique. C’est avec émotion que les bénéficiaires ont reçu ce don premier du genre depuis leur arrivée. Il viendra soulager un tant soit peu leurs difficiles conditions de vie.

Des sacs de riz, de mais, des bidons d’huile, des cartons de savon, des couvertures, le tout d’une valeur de plus de 500 000FCFA, c’est la composition du don que l’église protestante évangélique a remis ce vendredi 10 janvier 2020 aux déplacés internes installés dans le village de Tioyo dans la commune de Tiankoura. La remise de ce don est intervenue dans la matinée sur le site qui les accueille non loin de l’école du village. C’est une délégation de trois Pasteurs tous membres du conseil national et de l’Eglise Protestante Evangélique (EPE) et conduite par le président, le Pasteur Enock SIB qui sont allés mettre dans la joie dans les cœurs de ces déplacés. « Depuis quelques mois, nous avons appris qu’il y a des déplacés internes au niveau du village de Tioyo. Donc en début décembre, nous avons effectué un déplacement pour pouvoir leur rendre visite et nous enquérir aussi de leurs besoins. On avait échangé avec le délégué qui les avait installés. Nous venons au nom de l’église pour pouvoir les aider, les secourir parce que c’est ce que la bible nous recommande, de pleurer avec ceux qui pleurent, de rire avec ceux qui rient. Nous venons faire ce geste dans le but de pouvoir soulager un peu leurs besoins » a expliqué le Pasteur Enock.

Les bénéficiaires sont composés essentiellement de femmes et d’enfants parce que les hommes eux sont allés à l’aventure ou sont sur les sites d’orpaillages à la recherche de quoi subvenir aux besoins de leurs familles. Oumar SAWADOGO  est  un des bénéficiaires. C’est difficilement qu’il trouve les mots parce que visiblement très ému. « Nous sommes très contents. Merci beaucoup. C’est Dieu qui va vous récompenser » a-t-il pu balbutier.  Ce sont les mêmes mots qu’Abzèta Zoungrana une des pensionnaires du site va emprunter. « Je vous remercie beaucoup pour ce don. Nous sommes très fiers de le recevoir.  Que Dieu vous le récompense au centuple ». Depuis leur arrivée sur ce site, c’est la première que de bonnes volontés leur viennent en aide. « C’est la première fois que nous recevons de l’aide. Des gens sont venus nous recenser à plusieurs reprises. Ils ont promis revenir mais pour le moment, ils ne sont pas encore venus » a confié Madame ZOUNGRANA. En plus du manque de nourriture et du petit matériel, les déplacés du village de de Tioyo sont dans des abris précaires fait hâtivement en paille. D’ailleurs c’est du bas-fond que les garçons sont venus pour recevoir les vivres. Là-bas, ils sont entrain de confectionner des briques  pour construire des maisons pour mieux s’abriter. « La saison était avancées quand nous sommes arrivés. Nous n’avons pas pu produire.  Nous n’avons pas aussi des  maisons d’habitation » a déclaré Dama ZOUNGRANA. Elles et les siens comptent sur d’éventuelles bonnes volontés pour venir à leur secours. C’est l’église qui la première  a eu une oreille attentive à leurs doléances mais pour le moment, celle-ci ne peut  subvenir à tous les besoins exprimés.

« La dernière fois, ils ont exprimé leurs besoins  en ce qui concerne les vivres, les problèmes de santé c’est-à-dire  les  besoins primaires. C’est dans ce sens qu’au nom de l’église, nous avons bien voulu faire un geste en leur apportant quelque chose. Ils ont d’autres besoins qui sont assez majeurs tels que les problèmes de logement et de santé. Mais on va réfléchir voir  ce que nous pouvons faire. Il n’y a pas de promesse mais nous allons continuer à prier. On aurait bien voulu avoir beaucoup de moyens pour venir à leur secours mais nous sommes limités. C’est pour cela que nous avons fait le geste que nous avons pu » a laissé entendre le Pasteur Enock SIB.  Il a invité les différentes communautés mais aussi les personnes de  bonnes volontés qui peuvent agir à le faire. « Nous voulons lancer un appel à d’autres structures que ce soit les frères et sœurs des différentes communautés s’ils ont la possibilité, ils peuvent faire le déplacement pour pouvoir leur rendre visite mais aussi apporter un soutien que ce soit avec des vivres, ils ont aussi des soucis au niveau sanitaire. Ils peuvent aussi faire des gestes dans ce sens. Mais aussi à des personnes de façon individuelle » a-t-il lancé.  L’EPE n’est pas à son premier geste dans le domaine humanitaire. Elle a déjà apporté une aide financière au service de néonatologie du CHR de Gaoua. Si les moyens le permettre ils comptent apporter un autre appui à ce service mais aussi aux déplacés internes d’autres localités de la région.

Dar Flavien DA



Articles similaires

One thought on “Déplacés internes de Tioyo : l’Eglise Protestante Évangélique offre des vivres et du matériel d’entretien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *