.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Ville de Gaoua : Des femmes  dans la rue pour réclamer de l’eau dans les fontaines


Les femmes du secteur n°4 de Gaoua du quartier Djindjinlin ont marché à traversles artères de la ville de Gaoua ce lundi 11 février 2019. A travers cette marche elles réclament le retour de l’eau dans les bornes fontaines interrompue il y a plus de deux mois.

« On veut de l’eau à Djindjinlin, on veut de l’eau à Djindjinlin ,on a besoin de l’eau pour boire à Djindjinlin» .Ce sont entre autres slogans scandés par un groupe de femme du secteurs n°4  djindjinlin à travers les artères de la ville de Gaoua. Elles ont marchées de leur quartier à la mairie de Gaoua pour exprimer leur mécontentement sur les coupures d’eau dans leur quartier.  De la mairie elles ont mis le cap à l’agence ONEA pour livrer le même message. Les femmes par la voix de leur représentante a signifié au maire et au responsable ONEA  que le problème d’eau à djindjinlin date de plus de trois mois. La porte parole Madame TABSOBA née DA Pascaline a signifié au maire et au chef d’agence ONEA en ces termes « Pour se procurer de l’eau au quartier Djindjinlin de Gaoua il faut te lever à 1H du matin parcourir  des distances vers l’ENEP ou le lycée bafuji de Gaoua. Pour avoir de l’eau c’est très difficile » .

Le maire de Gaoua Fiacre KAMBOU qui a échangé avec elles, est bien conscient de la situation que vivent les femmes du  secteur n°4 et d’autres secteurs de la ville de Gaoua. Pour lui , La mairie de Gaoua travaille en étroite collaboration avec l’ONEA pour résoudre  ces coupures d’eau . Le chef d’agence ONEA de Gaoua NABIE Ferdinand a justifié les coupures d’eau en ces termes « ce problème fait suite à une borne fontaine qui est tombé en panne ». Il rassure par ailleurs que lui  et son équipe sont à pied d’œuvre pour résoudre cette panne. Il a par ailleurs promis aux femmes que cette situation connaîtra une issue favorable dans cette semaine.   

Après avoir rencontré le maire et le chef d’agence ONEA de Gaoua les femmes se disent satisfaite puisque le chef d’agence leur a promis  que l’eau coulera dans fontaines d’ici la fin de cette semaine. Cette promesse  les femmes l’attendent de plein et espèrent que le problème sera résolu définitivement.

                                                        Victorien DIBLONI



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *