.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Lycée départemental de Dolo : Les cours suspendus pour cause de génies


Depuis le lundi 29 octobre 2018, les cours sont suspendus au lycée départemental de Dolo dans la province de la Bougouriba. En effet, les cours sont perturbés  suite  à des crises développées par plusieurs élèves.  Ces crises seraient dues à la présence de génies au sein de l’établissement, ce qui a occasionné la suspension des cours.

Tout a commencé le vendredi 26 octobre 2018. « C’est aux environs de 10h qu’une élève est tombée. On l’a fait sortir pour la réanimer mais c’était peine perdue. Après elle, cinq filles et deux garçons ont suivis le pas de la première ».a expliqué Sié Félix Da, conseiller d’éducation du lycée départemental de Dolo. Les manifestations sont les suivantes : Des filles et des garçons qui piquent des crises, s’agitent violemment, puis s’évanouissent en plein cours. D’autres fuient en affirmant qu’ils sont poursuivis par des génies.

Sié Félix Da a également laissé entendre que les coutumiers se sont saisis de l’affaire pour exorciser les lieux.  Les dépositaires de la tradition ont fait des sacrifices le dimanche 28 octobre dans les 04 coins de l’établissement pour chasser les génies. Alors que l’on s’attendait à une amélioration de la situation le lundi 29 octobre, les génies ont signé leur retour en perturbant une fois de plus les cours.  Selon toujours Sié Félix Da, c’est aux environs de 09h 30 que la première fille a quitté la classe et errait dans la cour de l’école. Quelques minutes plus tard elle sera rattrapée en brousse par le professeur d’EPS. D’autres cas s’en sont suivis. Face à cette situation, l’administration de l’établissement de concert avec sa hiérarchie a décidé de suspendre les cours.

Et selon des sources proches des coutumiers, le site abritant l’établissement est un endroit sacré. Des rituels se faisaient chaque 03 ans. Ce qui ne fut pas le cas depuis la construction de l’établissement. Après les événements du lundi, les coutumiers se sont remis à la tâche afin de trouver des solutions. Outre les sacrifices de volailles  un bœuf devrait être sacrifié. En attendant que la situation soit réglée, les cours sont suspendus au lycée départemental de Dolo.

Dalou Mathieu Da



Articles similaires

3 thoughts on “Lycée départemental de Dolo : Les cours suspendus pour cause de génies

  1. Somda

    Dommage pour ces apprenants et leurs éducateurs. Je crois qu’il est temps que nos parents propriétaires terriens arrêtent de céder des sites à problèmes pour la construction des écoles. Vous remarquerez en effet que bon nombre d’élèves victimes de ces crises de génies sont issus d’établissements scolaires érigés aux abords de cimetières ou carrément en des lieux sacrés. Il faut bien laisser tomber cette prévention sur l’apprentissage scolaire qui est censée relevée d’une autre époque.

    Reply
  2. Sansan Bapoheron Kambou

    C’est malheureusement les lieux dits « sacrés » ou « hantés » que les propriétaires terriens cèdent pour la construction des institutions publiques. il faudrait que les parents comprennent que cela pourrait consttuer un danger à la population et à eux-mêmes.

    Reply
  3. Kambou Sié Elie

    Mes deux prédecesseurs ont tout dis sur les raisons de cette situation. Il faut que les propriétaire terrains se mettent en tête que l’école n’est plus une affaire du Blanc. Ce sont leurs enfants qui sont appelés à fréquenter les établissements construits. Par conséquent il n’y pas interêt à ceder les cimetières, les lieux hantés et autres pour la réalisation d’édifices publics.
    Mais Bafujiinfos, je n’ai pas compris cette partie <<C’est aux environs de 10h qu’une élève est tombée. On l’a fait sortir pour la réanimer mais c’était peine perdue. Après elle, cinq filles et deux garçons ont suivis le pas de la première ». Cela voudrait-il dire qu'ils sont tous morts?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *