.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Situation du COVID-19 dans le sud-ouest : 15 cas actifs, un cas contact évadé


Le comité régional de gestion des épidémies du sud-ouest a fait ce mercredi 12 août 2020 à Gaoua le point de la maladie du COVID-19 à la date du 9 août 2020. Il ressort de cette rencontre que la gestion des cas clandestins de Batié tend vers la fin tandis que la région compte encore une quinzaine de cas actifs. Un cas contact qui s’est évadé a heureusement été retrouvé.

une vue des participants à la rencontre du comité régional de gestion des épidémies

La situation de la maladie à coronavirus prend de l’ampleur sur le plan national avec des cas de contamination communautaire et des cas importés. Dans la région du sud-ouest la situation se présente comme suit dans les cinq (05) districts sanitaires. La région totalise 44 cas confirmés, 26 guérisons avec 15 cas toujours actifs. On note malheureusement un décès. Les cas se répartissent entre les districts sanitaires de Gaoua, Dano et Batié. Les districts sanitaires de Diébougou et Kampti n’ont pas encore enregistré de cas de COVID-19. Dano ne dispose plus de cas actif. Les 15 cas actifs se répartissent entre Gaoua 12 et Batié 03.
Les cas actifs ont induit des cas contact. On note 84 cas contacts à Gaoua dont 55 sont sortis et 29 sont toujours suivis. Un d’entre eux s’est malheureusement évadé mais a été retrouvé à Diébougou. Par contre à Batié tous les cas contacts au nombre de 29 sont sortis de leur suivi.

        Site caméra thermique à Hamélé

Le comité régional de gestion des épidémies a au cours de cette rencontre fait la situation de la gestion des cas clandestins de Batié. Il s’agit de 55 voyageurs tous des hommes provenant de la Côte d’Ivoire et en partance pour Gorom-Gorom et le Niger voisin. Parmi eux 27 ont été testés positifs et ont tous été pris en charge et ont fini leur traitement spécifique. 25 ont été déclarés guéris. Les cas contacts engendrés au nombre de 29 sont tous sortis. C’est pour dire que l’incident de Batié tire vers la fin.
Le comité régional a enregistré des acquis dans la gestion de cette crise liée à la COVID-19. Il y a entre autres le démarrage effectif de la réalisation des tests de diagnostic de COVID-19 au centre médical urbain (CMU) de Gaoua à l’aide de Genexpert, l’organisation du départ des clandestins du site de Batié en collaboration avec l’ OIM, la supervision des agents de santé au point d’entrée frontalier de Haméle (frontière Ghana) dans le district sanitaire de Dano, la réalisation d’une étude terrain au point d’entrée frontalier de Galgouli (frontière Cote d’ivoire) dans le district sanitaire de Kampti en présence du spécialiste logistique OMS , l’évaluation du dispositif de prévention du COVID-19 à la maison d’arrêt et de correction de Gaoua et de Diébougou , la tenue effective de la formation de 58 agents de santé sur la surveillance communautaire dans les districts sanitaires de Batié et de Kampti.
En perspectives, le comité régional compte Planifier une formation sur la surveillance communautaire et la recherche active dans les districts sanitaires de Gaoua, Diébougou et Dano, construire des postes de contrôle sanitaire aux points d’entrée frontaliers de Galgouli (frontière Cote d’ivoire) et de Hamélé respectivement dans les districts sanitaires de Kampti et Dano et un site de triage des patients au CMU de Gaoua.

         Site de tri du CHR de Gaoua

Il compte également renforcer la surveillance dans la communauté et particulièrement dans les villages frontaliers, former des agents de santé des CMA/CM sur la surveillance et la prévention et contrôle des infections , faire un plaidoyer pour l’acquisition d’un appareil pour les tests diagnostic de COVID-19 dans le district sanitaire de Batié et l’ouverture du poste de sécurité de Kpuere , ce qui permettra de mettre en place un poste de contrôle sanitaire.
Le comité regrette cependant la faible motivation des acteurs impliqués dans la riposte, le relâchement des mesures barrières par les populations, la non existence d’un site d’isolement des cas suspects au CHR de Gaoua, la faible collaboration entre le CHR et le District Sanitaire de Gaoua…
La maladie à coronavirus connait une résurgence à travers le monde. Au Burkina Faso, on dénombre à la date du 12 août 2020, 164 cas actifs, 54 décès et 990 guérisons. En Afrique les pays les plus touchés sont : l’Afrique du sud 566 109 cas, l’Egypte 95 834 cas, le Nigéria 47 290 cas, le Ghana 41 404 cas, l’Algérie 36 204, le Cameroun 18 213 et la Côte d’Ivoire 16 847 cas.
Le comité régional invite la population du sud-ouest à continuer à respecter les mesures barrières édictées par le gouvernement, en l’occurrence le port obligatoire des masques et le lavage régulier des mains qui du reste sont toujours en vigueur. Il invite par ailleurs la population à redoubler d’effort pour le respect de ces mesures lors des festivités du 15 Août 2020 moment de grand regroupement.
                                                                                                                                               Dar Flavien DA



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *