.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Ramadan 2019 à Gaoua: La fête sous  le signe de la tolérance et de la paix


Ce mardi 04 juin 2019 à Gaoua, c’est la place de la révolution de Gaoua qui a servi de cadre pour la prière marquant la fin du jeûne  musulman. Cette  célébration de l’aïd-el fitr est placée sous le signe de la tolérance et la cohésion sociale socle de développement.

A l’instar des fidèles musulmans du Burkina, ceux de la ville de Gaoua ont commémoré le ramadan sous le signe de la tolérance. Ils ont priés pour la paix, la sécurité, la cohésion et la tolérance pour le Burkina Faso.

L’imam de la grande mosquée de Gaoua Abdoul Salam SISSAKO a demandé à Dieu d’exaucer les prières de tout un chacun. De même il  a invité les musulmans  a toujours garder la foi et à vivre dans la piété après ce mois de carême « ce n’est pas parce que le jeûne est fini que chacun va recommencer à commettre des pêchés, on doit toujours continuer le même chemin de droiture  qui consiste à bien prier Dieu, chacun de nous doit  se pardonner, tolérer quel qu’en soit notre provenance ethnique et religieux».

Les autorités administratives ont effectuées le déplacement de la place de la nation pour soutenir les fidèles musulmans. Le chef de la délégation Tagsséba Nitièma gouverneur de la région du sud-ouest s’est réjoui de voir des valeurs comme la solidarité, la paix et la tolérance prônées par les musulmans. Il a au nom de toute la population du sud-ouest dans sa diversité religieuse, ethnique et sociale félicité les fidèles musulmans pour avoir pu observer ce mois béni avant de poursuivre que  c’est main dans la main que nous allons travailler pour la paix, le développement et la cohésion dans notre région, cultiver l’esprit de tolérance et de paix.

« Trente jours de jeun est égale à trente jours d’expiration de péché de recueillement et de retraite spirituelle, nous prions pour les personnes en détresse et celles privées de leur liberté, aux malades qu’Allah puisse leur accordé la santé  » a indiqué Issouf Sanou, procureur près le tribunal de grande  de Gaoua.

La fête de ramadan qui marque la fin du jeûne musulman est célébré ce mardi 4 juin 2019 sur toute l’étendue du territoire nationale.

 

Victorien DIBLONI




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *