.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Mise en œuvre du PNDES : La part de la région du sud-ouest dans tout ça.


Le plan national de développement  économique et social (PNDES) est le nouveau référentiel de développement du Burkina Faso pour la période 2016-2020.Sa mise en œuvre selon le gouvernement concerne toutes les régions du pays. Deux ans après, qu’en est-il de sa mise en œuvre dans la région du sud-ouest. Bafujiinfos est allé à la rencontre  de la direction régionale de l’économie et de la planification du sud-ouest, structure chargé du suivi technique.

Issiaka kaboré directeur régional de l’économie et de la planification du sud-ouest

Pour le Directeur Régional de l’économie et de la Planification du Sud-Ouest Issiaka  KABORE, le plan national de développement économique et social (PNDES) est effectif dans la région du sud-ouest à travers les plans locaux de développement, c’est-à-dire   les plans communaux pour les communes et le plan régional pour la région. Le suivi est fait  au niveau  régional par  le cadre régional de dialogue présidé par le gouverneur  de la région du sud-ouest secondé par le président du conseil régional, l’ensemble des maires des communes et aussi l’ensemble des services techniques, les ONG , OSC à travers leur faitière .M. Kaboré affirme que c’est la direction régionale de l’économie et de la planification qui fait le travail technique. En effet ladite direction  essaie de voire dans les communes,  quelles sont les programmations qui rentre en ligne de compte dans les objectifs  du PNDES. Depuis 2016 on note la  construction des établissements  sanitaires, éducatifs, la réhabilitation de certaines écoles, la réalisation de forages d’eau  et d’assainissement. Le transfert des compétences aux collectivités  n’est pas à négliger.

Les  infrastructures déjà réalisées.

Depuis sa mise en œuvre en 2016  les réalisations pour ce qui concerne la région du sud-ouest :

Dans le domaine de la santé, on retient :

  • La construction de 9 infrastructures sanitaires complexes sanitaires, maternité, logement infirmier et dépôt MEG, salle d’observation, dispensaire incinérateurs.
  • L’équipement de Cinq (05) infrastructures sanitaires : CSPS dotés en lits et matelas.
  • L’électrification de Sept (07) infrastructures sanitaires électrifiées: CSPS notamment
  • Dans le domaine de l’éducation on note :
  • La construction de quarante (40) salles de classe,
  • La construction d’un (01) CEG dans la commune de Diébougou ;
  • La construction de douze (12) complexes scolaires,
  • La réhabilitation de Sept (07) salle de classe,
  • L’acquisition de 1299 mobiliers scolaires.
  • Dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement
  • La réalisation de cinquante-quatre (54) forages
  • la réhabilitation de six (06) forages
  • dans le domaine économique la construction de quatre-vingt-onze (91) infrastructures marchandes ont été construites. (boutiques de rue, magasin)

Au total, 2 .208 727 823 FCFA ont été investi dans la région au titre de la mise en œuvre du PNDES en 2016.

Pour 2017, le bilan n’est pas encore fait. Il se fera en février 2018. On note que les actions programmées pour être réalisés en 2017 avaient un coût

Prévisionnel de 4,36 milliards de FCFA.

Des infrastructures seront réalisées dans les prochaines années

En perspective, le programme national de développement économique et sociale prévoit la construction d’un lycée agricole , la construction du centre universitaire de Gaoua qui a déjà ouvert ses portes en fin décembre  2017,  le  barrage hydroagricole de Ouessa et celle de la Bougouriba prévu dans les cinq (5) années. La construction des écoles, la transformation du  centre hospitalier régional de Gaoua en centre hospitalier universitaire et les centres de santé et de promotion social  en centre médical avec antenne chirurgicale ne seront pas en marge. Et pour le désenclavement de la région il y a le bitumage de la voie  Oradara – Banfora- Loropeni- Batié- Kpéré. Pour ce projet précis Issiaka Kaboré a laissé entendre que la phase d’étude est lancée et se poursuit.En tout 365km de routes sont concernées. Tout ce qui se fait comme réalisation d’infrastructure depuis 2016 jusqu’à 2020 et qui sont conformes et respect les axes de PNDES  tels (la construction des  écoles,  les centres de santé, la construction des routes, l’électrification et la formation professionnelle) c’est le PNDES.  Nous vous proposons de lire en ces lignes les réalisations prévues pour la région du sud-ouest.

Les réalisations prévues dans le cadre du PNDES  au sud-ouest

LES GRANDS INVESTISSEMENTS PREVUS AU SUD-OUEST DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PNDES

Il s’agit :

  • La construction et l’équipement du CHR de Gaoua,
  • La création d’un lycée agricole spécialisé,
  • La construction du barrage de la Bougouriba,
  • La construction du barrage hydro-agricole et électrique de Ouessa,
  • La Construction et de bitumage de la route RN11 Orodara-Banfora – Sidéradougou – Batié-frontière Cote d’Ivoire (365 km),
  • Les Travaux de réhabilitation et de renforcement de la route (RN12) Pa-Dano- frontière Côte d’ivoire (231 km,
  • La Construction et le bitumage de la route Batié – Boussoukoula – Frontière Cote d’Ivoire (28 km),
  • La création d’un éco village : le processus est en cours et c’est le village de NAKAR qui a été identifié au bout d’un processus de sélection. Le projet de création dudit village est en cours.

En rappel c’est en 2016  qu’il été  conçu pour couvrir les cinq années du mandat présidentiel sur la période de 2016-2020.

 

 

Victorien DIBLONI.

victdiblo@gmail.com




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *