.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Grossesse en milieu scolaire : 126 cas déjà enregistrés à Loropéni


La direction régionale des droits humains et de la promotion civique du sud-ouest avec l’appui de plan Burkina et de la préfecture de Loropeni en ordre de bataille contre le phénomène des grossesses en milieu scolaire. Ces structures ont organisés vendredi 16 février 2018, une causerie débats au profit des élèves du lycée départemental de Loropéni.

Déjà 136 cas de grossesses non désirées dans la commune de Loropéni pour l’année scolaire en cours. La situation est donc alarmante et a besoin de remèdes. La sensibilisation est cette arme que la direction régionale des droits humains du sud-ouest et plan Burkina utilise pour changer la donne et cela à travers une causerie débats. Le vendredi 16 février, la direction initiatrice de l’activité a fait un exposé sur la problématique des grossesses en milieu scolaire et précoces suivi d’une projection sur le sujet. Le conférencier .M Zongo .B Cyrille s’est appesanti sur le cas du Burkina en général puis celui de la région du sud-ouest et particulièrement de Loropéni. Il soutient preuve à l’appui que la commune de Loropéni  enregistre  plus de 126 cas courant l’année scolaire 2017-2018. Après avoir donné les causes, il a relevé que le phénomène comporte d’énormes conséquences sur  l’éducation de la fille en particulier et aussi sur le jeune garçon. Ce sont entre autres les abandons scolaire, les rejets ou stigmatisations pouvant conduire  au suicide.

A la suite  de son exposé, les élèves ont posé des questions de compréhension, chose que M. Zongo s’est prêté volontiers en apportant des éléments de réponses.

« DIRE NON FRANCHEMENT » c’est le titre de la  projection cinématographique présenté aux élèves. La vidéo a porté naturellement sur les grossesses en milieu scolaire. Cette séance a aussi été suivie de questions réponses. A la fin de la causerie, encadreurs et élèves se sont dit satisfait et promettent (surtout les élèves) de suivre les conseils et leçons tirés de ces débats.

La direction régionale des droits humains et de la promotion civique est à son deuxième passage dans le temple du savoir de Loropeni. Le premier a consisté à une sensibilisation sur le civisme en milieu scolaire.

Kassoum Sylla correspondant communal




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *