.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

GAOUA : le Ministre des infrastructures visite les infrastructures endommagées


Les infrastructures réalisées dans le cadre du 11 décembre 2017 ont subi des dommages après la pluie du 24 février. Le Ministre des infrastructures, Eric Bougouma est allé le lundi 26 février 2018 à Gaoua, pour constater de visu les dégâts. Des dispositions ont été prises pour que les dégradations soient réparées et les travaux achevés avant la saison des pluies.

La ville de Gaoua a enregistré dans la nuit du vendredi au samedi dernier, une pluie d’environ 90 mm. Cette pluie a endommagé certaines infrastructures réalisées dans le cadre de la célébration du 11 décembre 2017 à Gaoua. Pour évaluer l’ampleur des dégâts, le Ministre des infrastructures, Eric Bougouma, s’est rendu sur le terrain. Il être venu constaté de visu les dégradations subies par les routes surtout. « Nous sommes venus pour constater de nous-mêmes ce qu’il y a sur le terrain. Je pense qu’on peut être rassuré de constater que sur l’ensemble des linéaires que nous avons visité, aucune chaussée n’a été atteinte. Nous avons constaté des affouillements aux abords des caniveaux et de quelques dalots qui ont entrainé des érosions de talus » a-t-il dit. Pour Charles Noel Kiéma D.G par intérim de l’AGETIB, « C’est une première pluie mais  elle a été intense tout de même on voit que la route a tenu parce que l’ouvrage principal n’a pas été endommagé. On a remarqué que la dégradation c’est aux abords des caniveaux due au fait que ceux-ci ne sont pas curés et les travaux de protection ne sont pas encore faits ».

Même si de grands dommages n’ont pas été enregistrés, tous reconnaissent que la pluie a permis de se rendre compte de certaines anomalies. Pour le Maire, cette pluie a permis de tester la ténacité de certains ouvrages. La pluie est venue précocement et cela a permis de révéler  d’autres anomalies qu’on va corriger avant de prononcer la réception provisoire a dit Charles Noel Kiema. Malgré ces dégradations, le ministre des infrastructures rassure quant à la qualité des travaux. « Les travaux ont été faits selon les règles de l’art. J’ai longuement discuté avec les techniciens, il n’y a pas de quoi être inquiet. Dès lors que nous avons constaté ces éléments à finaliser et que la réception provisoire n’a pas eu lieu, nous avons invité les entreprises, les missions de contrôle et l’agence d’exécution à les corriger et à achever les travaux » a dit Eric Bougouma. Pour Fiacre Kambou, globalement, les routes sont en bon état. Cependant a-t-il ajouté, les travaux de consolidation restent à faire. On va faire ce qu’il faut pour assurer la pérennité des ouvrages a-t-il rassuré.

Dar Flavien Da



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *