.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Fond Missionnaire International : Les forces vives de la région du sud-ouest  découvrent le projet


L’association Fond missionnaire au Burkina FASO a tenu le samedi 30 juin un atelier d’information dans la salle de conférence de l’ENEP de GAOUA. Il s’est agi de sensibiliser l’opinion publique sur  leurs missions et les actions qu’elle entend menée dans la région du sud-ouest.  C’était en présence des autorités régionales.

L’association ‘‘fond missionnaire au Burkina Faso ’’ a rencontré les forces vives de la région du Sud-ouest. Objectif, présenter l’association et informer l’opinion publique sur les activités qu’elle compte mener  au profit de la population du sud-ouest .Pour Albert OUEDRAOGO administrateur du FMI Burkina, et Directeur sous régionale de United mission au Burkina Faso, l’association ‘‘Fond Missionnaire International Burkina Faso’’ « intervient dans plusieurs volets, celui  de la réhabilitation et de la construction des infrastructures sociales notamment les écoles, les centres de santé , les orphelinats etc. autre volet que prend en compte le projet c’est  la prise en charge des questions de l’insécurité alimentaire à travers des appuis aux agriculteurs avec les semences améliorées et le renforcement des capacités des missionnaires et formateurs que l’association recrute ». Toujours selon M. Albert OUEDRAOGO « peuvent être bénéficiaire de l’appui de l’association FMI, les groupements, les villages, les églises et  toutes les autres  communautés prêtes à s’adhérer au projet. »

Pour le représentant du gouverneur de la région du sud-ouest Jean BEOGO, cette initiative est salutaire et noble au regard des activités qu’entend exécuter  le projet, lesquelles activités entre en droite ligne avec les objectifs du PNDES. Il a par ailleurs exhorté les autorités locales et la population du sud-ouest  à soutenir cette organisation dans l’atteinte de ses objectifs.

L’association ‘‘ Fond Missionnaire au Burkina Faso’’ a déjà fait ses preuves sur le terrain notamment dans les Hauts bassins à travers la pause de la première pierre pour la construction d’un collège et d’un centre de santé à Noumoudara. Elle compte travailler de sorte à résoudre la problématique de l’emploi et à contribuer au changement du niveau de conscience de la société.

Sié Michael DAH

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *