.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Festival Lèdar de Batié: Un pas de plus vers le retour aux sources


La ville de Batié a vibré au rythme de la deuxième édition du festival Lèdar. Tenu du 25 au 27 mai 2018 , sur initiative du conseil municipal de Batié, ce festival vise à promouvoir la culture des peuples de cette commune.

Cette deuxième édition du Festival Lèdar de Batié a tenu toutes ses promesses. Avec plus d’une centaine de festivaliers, la ville a connu une effervescence  particulière durant ces 72 heures. Plusieurs troupes  venues des secteurs et des villages de la commune, ont rivalisé de talent pour séduire les jurys .  A la proclamation des résultats, ils sont une quarantaine à être récompensés. En art culinaire, elles étaient six à présenter des mets traditionnels.  Kounsè  Kambiré, avec son plat de tô de petit mil à la sauce potasse aux feuilles de baobab remporte le premier prix.  Au tir à l’arc sur les 35 concurrents, Lalouan Dah s’est montré plus adroit et empoche le premier prix. En lutte traditionnelle de plus de 75 kilogrammes, c’est Norbert Hien , blessé au cours de la compétition qui est le  nouveau leader de la lutte pour cette édition. Dans la compétition  art et spectacle,  plusieurs catégories ont également rivalisé d’ardeur. Ainsi, dans la catégorie  troupes jeunes, la troupe Malka s’est montrée plus entreprenante que les autres tandis que la troupe Bawa de Moriba  se hisse au premier rang dans la catégorie troupes amateurs. En catégorie troupes professionnelles,  Ikar de Batié est la grand e gagnant de la danse traditionnelle.

Malgré les contraintes le comité d’organisation tire un bilan satisfaisant du festival Lèdar  « Nous avons eu la chance d’avoir un comité d’organisation mixte composé de tous les âges et de toutes les expériences, chacun a mis son expérience à profit pour que les résultats soient  positifs , on peut dire que nous sommes satisfaits  »  a laissé entendre Valère Dah, président du comité d’organisation.

 Pour le Maire de la commune de Batié, Come Somé , le festival gagne en maturité malgré les difficultés . Cette deuxième édition du festival Lèdar en langue Birifor qui signifie  « retour à la   source »  est organisé par la Mairie de Batié sous le thème : « la culture au service de la cohésion sociale et de la paix au Burkina Faso » . Ce festival  qui a drainé  un nombre important de spectateurs a été parrainé  par l’Honorable Député , Norbert Somé. Rendez-vous est pris pour 2019.

Karim koala / Correspondant     




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *