.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

FESTIBO 2019: Don aux pensionnaires de la prison civile de Bouna


Les responsables du FESTIBO ont laissé parler leurs cœurs ce 07 Décembre 2019. Ils ont procédé à une remise de dons aux pensionnaires de la maison civile de Bouna puis à une visite du chantier d’une maternelle FESTIBO en construction.

Les pensionnaires de la prison civile de Bouna ont reçu une visite pas comme les autres ce 07 Décembre 2019. Il s’agit de celle d’une délégation du commissariat général du FESTIBO avec à sa tête le président du conseil régional du Bounkani, Philippe HIEN. La visite entre dans le cadre des activités de la 7e édition du FESTIBO. A la prison civile de Bouna, les visiteurs d’un jour, ne sont pas venus les mains vides. Une demi tonne de riz, des bidons d’huile, du savon et des nattes, le tout d’une valeur d’environ 500000 FCFA ont été remis aux pensionnaires de cette prison. Pour le président du conseil régional du Bounkani, ce don contribuera un tant soit peu à améliorer la qualité alimentaire des prisonniers. La prison est une affaire de tous et ceux qui y sont, sont nos frères et sœurs et nous devons leur témoigner notre solidarité dans la mesure du possible a-t-il ajouté.

Les responsables de cette maison d’arrêt par la voix du régisseur adjoint Kouame Kouadio Victor ont accueilli avec joie le don, qui pour eux revêt d’un grand intérêt. Tout en remerciant les donateurs monsieur Kouadio a profité égrener un chapelet de doléances qui sont entre autres le manque d’eau dans la prison, de hangar pour accueillir les visiteurs et l’insuffisance de locaux carcéraux car a-t-il dit les détenus sont en surnombre à cause du développement de l’orpaillage artisanal ces derniers temps dans la zone. Par ailleurs, il a profité de l’occasion pour lancer un cri de cœur afin que les parents des détenus pensent de temps à autre à passer rendre visite aux prisonniers  et manifester leur solidarité à leur égard.

A noter que bien avant de s’y rendre à la prison civile de Bouna, la délégation a par ailleurs visité le chantier d’une maternelle FESTIBO en construction. Cette maternelle d’une valeur de plus de 25 millions est située au quartier Camarasso de Bouna. Il faut signifier que cette maternelle représente le 1er prix en danse traditionnelle remporté dans les éditions passées du FESTIBO par la troupe “yaka yaka “ de camarasso. Il faut noter qu’à chaque édition de cet événement culturel, les organisateurs offrent un prix de 25 millions à la meilleure troupe de danse traditionnelle pour la réalisation d’une œuvre sociale. C’est dire que le FESTIBO est une manifestation culturelle certes mais aussi sociale et utile qu’il faut pérenniser au grand bonheur des populations de la région du Bounkani.

Sansan Bertin SIB

tinosbs@gmail.com



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *